Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Airbus accumule les contretemps


Airbus a confirmé que la livraison de son futur long courrier, l’A350, sera repoussée de 18 mois. L’appareil, présenté comme le concurrent du Boeing «Dreamliner», attendra donc quelques mois supplémentaires, notamment pour améliorer les moteurs de l’A350. Un deuxième faux-départ en quelques jours pour Airbus, qui a dû annuler la démonstration de l’A400M prévue à l’occasion du Salon du Bourget. Pour couronner le tout, un A380 a subi un accrochage le 19 juin au salon aéronautique.



Airbus accumule les contretemps
Airbus n’aborde pas ce 49ème Salon du Bourget dans les meilleures conditions : après avoir dû annuler la démonstration de l’A400M pour un problème de réacteur, c’est un autre appareil qui fait les frais d’un nouveau contretemps: un Airbus A380 s'est frotté à l'aile d'un bâtiment.
Dans le même temps Airbus s'est fait remarquer par une annonce commerciale quelque peu gênante : les deux versions de l’A350 – l’A350 800 et l’A350 900 - attendront respectivement 18 et 24 mois supplémentaires pour être livrées aux clients, selon les informations officialisées le 19 juin par le constructeur. Espérons que la suite du salon sera plus propice au constructeur, qui attend de nombreuses commandes à l'occasion de ce Bourget.