Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Airbus, plus fort que Boeing en 2014, annonce l’A321neo


«2014 restera comme une année exceptionnelle», affirme Fabrice Brégier, le patron d’Airbus qui commentait ce 13 janvier les résultats de l’avionneur européen. Grâce un mois de décembre particulièrement bon, Airbus bat sur le fil son concurrent américain Boeing par 24 commandes d’écart.



Fabrice Bregier, CEO d'Airbus
Fabrice Bregier, CEO d'Airbus
Airbus aura engrangé 1456 commandes fermes en 2014 contre 1432 à Boeing. Elles émanent de 67 clients dont 14 nouveaux. Dans le détail, ce sont 1321 monocouloirs et 135 gros-porteurs qui seront livrés. L'avionneur assure que 2014 est «la deuxième meilleure année de tous les temps pour Airbus». Il ajoute que carnet de commandes a atteint en fin d’année un total de 6 386 appareils, un autre record pour l’industrie, d’une valeur de 919,3 milliards de dollars aux prix catalogue.

De plus Airbus a annoncé avoir dépassé les objectifs fixés et livré 629 appareils: 490 de la famille A320, 108 A330, 30 A380 ainsi que son premier A350 XWB. «Grâce aux efforts de la production, les livraisons d’appareils ont affiché en 2014 une hausse pour la 13ème année consécutive, dépassant le record précédent enregistré en 2013», précise Airbus dans son communiqué.Pour autant, l’avionneur américain reste en tête des livraisons à ses clients avec 723 appareils remis aux compagnies aériennes qui les avaient commandés.

Si les résultats sont bons en termes commerciaux, ils restent en demi-teinte en matière économique. Une cinquantaine de milliards de dollars séparent Airbus de Boeing. De fait, l’américain vend plus de gros-porteurs qu’Airbus et maintient un tarif moyen plus élevé que celui de son concurrent européen. Deux données que veut améliorer Fabrice Brégier.

Mais au-delà des chiffres, et des commandes engrangées, c’est l’avenir même d’Airbus que le patron de l’avionneur voulait aborder face à la presse. Première satisfaction avec l’A330 Neo qui atteint désormais 120 intentions d’achat. Même contentement autour de l’A350 dont le premier exemplaire sera mis en service commercial le 15 janvier prochain par Qatar Airways. Airbus veut également développer les ventes de l’A380 en confirmant sa volonté de repenser un appareil remotorisé et rallongé comme le souhaite un grand nombre de ses clients. Avec aujourd’hui 152 A380 en exploitation, le géant des airs reste l’une des valeurs sûres pour les 20 prochaines années. Fabrice Brégier ne désespère pas augmenter le nombre de compagnies clientes – 13 à ce jour – dans les ( ans à venir.

Enfin, Airbus a confirmé le lancement de l’A321neo dont les premiers exemplaires seront livrés au loueur Air Lease Corporation (ALC). Cet appareil qui offrira un plus large rayon d’action est déjà  présenté comme le moyen-courrier proposant la plus grande autonomie. Sa mise en service est prévue pour 2019.

L'A321neo