Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Alexandre de Juniac s'inquiète du manque d'avancées dans les négociations


Près de 60 % des pilotes participent au mouvement de grève en cours, et l'action risque de durer. Alexandre de Juniac, PDG d'Air France-KLM, s'est dit inquiet face aux difficultés rencontrées lors des négociations. Il craint également pour les résultats de l'entreprise.



Virginie Valdois / Air France
Virginie Valdois / Air France
Les discussions entre les pilotes et la direction d'Air France avancent peu. Alexandre de Juniac a confié lors d'une conférence de presse le 15 septembre 2014 que les navigants grévistes avaient durci leurs positions pendant le week-end. Ils s'opposent entre autres à la stratégie de développement de Transavia voulue par le groupe franco-néerlandais. La filiale low-cost d'Air France joue en effet un rôle important dans le plan stratégique Perform 2020. Alexandre de Juniac a aussi expliqué que ce mouvement pouvait menacer le redressement de l'entreprise. «Air France devrait être bénéficiaire cette année si la grève n'impacte pas ses efforts». Il a ajouté «J'espère que nos interlocuteurs vont revenir à la raison. On a fait des propositions. Je leur dis "Continuons la discussion et reprenez le travail"». Cette action coûte entre 10 et 15 millions d'euros par jour au transporteur, sans compter les dédommagements des clients.