Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 24 Avril 2014

Algérie : le Quai d’Orsay recommande la plus grande prudence



Le Quai d’Orsay a prévenu les voyageurs d’affaires et ressortissants présents en Algérie, le 24 avril 2014, qu’en raison de la persistance d’un risque terroriste élevé, la plus grande prudence s’impose dans la région.



Le Quai d’Orsay reconnaît que «même si la situation sécuritaire s’est considérablement améliorée en Algérie depuis la fin de la «décennie noire» et si les grandes villes, et en particulier la capitale Alger, bénéficient d’un dispositif de sécurisation très développé, le pays reste exposé à la menace terroriste». Il ajoute que les déplacements sont formellement déconseillés aux ressortissants français au Sud et à l’Est de l’Algérie. «Il en découle a fortiori que tout projet de se rendre au Mali, au Niger ou en Mauritanie par voie terrestre en traversant le territoire algérien est à proscrire absolument».

Face aux troubles qui se poursuivent depuis plusieurs mois dans la ville et les environs de Ghardaïa, les autorités françaises rappellent que la plus grande prudence est de mise dans cette zone, où les déplacements sont déconseillés sauf raison impérative. «Il en va de même dans certaines zones du Nord-est du pays où évoluent encore des groupes terroristes. C’est le cas notamment de la wilaya de Tizi-Ouzou, où onze militaires algériens ont été tués le 19 avril lors d’une attaque terroriste près de la commune d’Iboudrarene».

Il est une nouvelle fois conseillé aux voyageurs d’affaires devant se rendre en Algérie de se signaler au Centre de crise du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international en s’inscrivant sur le site Ariane.