Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia dit non à Ryanair


En annonçant son arrivée à Rome Fiumicino, Ryanair a proposé à Alitalia de mettre en place un partenariat : les vols domestiques de la low-cost pourraient alimenter ses routes internationales. La compagnie italienne, malgré ses difficultés, a rejeté son offre.



Alitalia est peut-être à la recherche de nouveaux partenaires dans le cadre de son augmentation, mais elle ne veut pas se rapprocher de la compagnie irlandaise. L’entreprise italienne indique dans un communiqué qu’elle «remercie la société Ryanair pour sa proposition de collaboration sur l’aéroport de Rome Fiumicino, mais tient à rappeler qu’elle possède sa propre stratégie, son plan industriel, sa flotte et ses propres équipages qui lui permettent d’avoir les flux nécessaires pour alimenter ses liaisons internationales et intercontinentales au départ du hub de Fiumicino».
Comme les aéroports belges, le transporteur fait part de son incompréhension devant la nouvelle stratégie de Ryanair «dans les hubs des pays développés, on évite la cohabitation entre les compagnies traditionnelles et les low-cost. Ce n’est pas par hasard que les transporteurs à bas prix trouvent de l’espace et opèrent dans des petits aéroports à des dizaines de kilomètres des villes».