Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia, la chute s'accélère


Quel est l'avenir d'Alitalia ? A cette question, la presse économique italienne ne voit qu'une réponse : une vente rapide à un partenaire aérien solide. Au premier trimestre, la perte de la compagnie a dépassé les 150 millions d'euros contre 131 en 2012 à la même période. En creusant sa dette, Alitalia s'enfonce un peu plus dans une crise économique sans qu'aucune solution ne soit en vue.



Alitalia, la chute s'accélère
Les trimestres se suivent et se ressemblent : Alitalia n'arrive pas à sortir de la crise et s'engage lentement mais sûrement dans une spirale qui ne pourra se terminer positivement sans une intervention extérieure. Si le groupe Air France/KLM a déjà manifesté de l'intérêt pour la compagnie, il faudra aller vite pour éviter l'arrivée d'une compagnie du Golfe. Cela pourrait être Etihad, intéressée par une prise de capital dans la compagnie italienne. Une idée pertinente pour le groupe franco néerlandais, puisqu' Etihad est déjà partenaire d'Air France. Mais au delà, Alitalia attire du monde. Qatar a regardé de près le dossier sans jamais le commenter. British Airways s'est également penché sur la compagnie en niant officiellement l'avoir fait. Il reste que le gouvernement italien se refuse désormais à apporter la moindre aide à sa compagnie, aujourd'hui privée. Seul Berlusconi veut encore y croire. Les actionnaires actuels cherchent une porte de sortie rapide.