Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia : les conditions d’Air France KLM «toujours sur la table»


Pas convaincu par le plan de redressement proposé par Alitalia, Air France-KLM a préféré ne pas participer à la levée de fonds de sa partenaire italienne. Néanmoins le groupe franco-néerlandais n’a pas totalement fermé les portes à l’entreprise transalpine. Alexandre de Juniac a confié le 23 janvier que les conditions imposées par Air France KLM pour augmenter sa participation étaient «toujours sur la table».



Air France-KLM est prêt à renforcer sa présence au sein d’Alitalia sous certaines conditions «Nous avions mis trois conditions: des conditions de restructuration de la dette, des conditions de restructuration industrielle et des conditions de contrôle et ces trois conditions n’ont pas été remplies», a rappelé Alexandre de Juniac, patron du groupe devant l’European American Press Club, le 23 janvier 2014. Pour lui, «Ces conditions sont toujours sur la table, si elles sont un jour remplies, nous sommes prêts à regarder».
De son côté, Etihad, partenaire d’Air France a entamé des discussions avec l’entreprise en difficulté. «Si Etihad fait quelque chose, il ne fera pas quelque chose d’inamical à notre égard parce que c’est un partenaire très loyal et parce que nous avons des synergies très importantes avec Alitalia», a assuré Alexandre de Juniac. «Faire quelque chose de très agressif, ce serait couper ces synergies, ce serait donc très mauvais pour le business d’Alitalia», a-t-il ajouté.