Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia met son plan social en stand-by


Pour faire face à la crise européenne et aérienne, Alitalia a présenté le 16 octobre 2012 un plan social qui prévoyait la suppression de près de 700 emplois. Certains syndicats voyaient dans ce projet un bluff de la direction pour obtenir d'autres concessions. Le temps semble leur donner raison… : selon les Echos, la compagnie italienne a déjà suspendu son plan de réduction d'emplois.



Alitalia met son plan social en stand-by
Alitalia va étudier de nouvelles façons d’obtenir 30 millions d’euros d’économies structurelles. La compagnie italienne a fait cette annonce le 23 octobre, après avoir rencontré les quatre principaux syndicats de l’entreprise. En échange de la suspension du plan social, les employés pourraient voir leur salaire diminuer de 20 % avec la mise en place de contrats de solidarité et de nouveaux accords de mobilité. «La suspension du plan social est une bonne nouvelle, de même que l'ouverture de négociations sur un contrat de secteur», a confié aux Echos Annamaria Furla, la secrétaire confédérale de la CISL, l'une des organisations syndicales consultées. En effet, les négociations entre les syndicats et la direction ayant repris, la question d’un contrat unique de secteur va être abordée et sûrement adoptée.
Avec une perte nette au premier semestre 2012 de plus de 200 millions d'euros, la marche de manœuvre d’Alitalia est mince pour revenir dans le vert. Certains experts voient pour unique solution l’entrée de nouveaux investisseurs. Les regards se portent plus particulièrement vers les Pays du Golfe et surtout Etihad, qui vient de se rapprocher d’Air France-KLM, groupe qui possède justement 25 % d'Alitalia.