Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia ne devrait pas "devenir française"


Alitalia renoue avec l’optimiste depuis l’annonce d’un bénéfice net de 27 millions d’euros au 3eme trimestre 2012. Son administrateur délégué Andrea Ragnetti voit ses résultats positifs comme un «signal» indiquant que le groupe va «dans la bonne direction». De plus, il ne pense pas que sa compagnie« deviendra française».



Alitalia ne devrait pas "devenir française"
Alitalia, dont Air France-KLM possède 25 % du capital, a vu ses résultats revenir dans le vert au 3eme trimestre 2012. Si Andrea Ragnetti pense que cette situation est de bon augure, il se veut prudent dans les pages du journal Corriere della Sera parues le 12 novembre 2012. «Mais nous ne perdons pas de vue la réalité. Le troisième trimestre est depuis toujours le plus profitable pour les compagnies aériennes. Nous devons parvenir à terminer une année entière avec un bénéfice opérationnel. J'espère que ce sera en 2013», a-t-il dit, confirmant ainsi l’objectif visé par la direction.
Autre point d’interrogation sur l’avenir du transporteur : l’augmentation ou non de la participation d’Air France-KLM dans son capital. Pour l’administrateur délégué, la compagnie italienne ne devrait pas devenir «française», «Le plus probable est qu'elle fasse partie d'un complexe plus grand dont les actionnaires pourront être français, mais aussi d'autres nationalités», a-t-il expliqué.