Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 20 Mai 2012

Alitalia, un avenir compromis par le prix du pétrole



L'histoire se renouvelle quasiment à chaque publication de bilan trimestriel. Dernière en date, Alitalia reconnait que les trois premiers mois de l'année sont difficiles malgré une petite hausse de fréquentation (+0,6%). La compagnie italienne se retrouve avec un résultat net en baisse de 43 millions d'euros en comparaison à la même période de 2011.



Alitalia, un avenir compromis par le prix du pétrole
Mauvaise nouvelle aussi du côté de l'endettement qui atteint désormais les 962 millions d'euros pour une disponibilité totale, y compris avec les lignes de crédit accordé à la compagnie italienne, de 318 millions d'euros. Heureusement, tout n'est pas aussi sombre. Grâce aux interventions sur la capacité offerte rendues possibles par la segmentation des types d’appareils qui composent la flotte, le coefficient d’occupation pour la période considérée est passé de 64 à 69% soit 5 points de plus par rapport au coefficient d’occupation moyen des compagnies aériennes européennes (Association of European Airlines) qui augmente lui de seulement 2,6 %. Il reste que l'optimisme n'est pas de mise dans la compagnie italienne qui, à l'image de ses concurrentes, traverse une grave crise dont l'issue reste incertaine en raison de la recapitalisation nécessaire qui s'annonce. Air France, partenaire de la compagnie italienne, n'est pas en meilleure situation financière ce qui fragilise un peu plus l'association Delta/KLM/Alitalia. Pas de quoi rassurer les marchés.




1.Posté par Pietro le 29/05/2012 06:34
Alitalia finira dans le giron d'Air France. La compagnie est gérée avec les pieds et la fierté de Berlusconi (qui voulait conserver une compagnie nationale) n'a pas suffi à lui redonner du souffle. La qualité des services est moyenne tout comme la classe affaire loin d’être "magnifica". Le personnel est peu présent, plutôt occupé à parler pendant des heures à l'avant. Dommage car j'aimais beaucoup cet esprit italien.
Pietro