Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 10 Mai 2011

American Express étudie le comportement hôtelier de ses clients



Ils sont 90 millions dans le monde à posséder une carte American Express et à faire un plus de 5 milliards de transaction par an. Une source d’informations unique pour analyser les comportements et les habitudes mais aussi pour tirer les tendances du marché. Pour la première fois en Europe, American Express a révélé hier à Londres les conclusions de ce travail d’analyse et livré quelques tendances sur la reprise. DéplacementsPros y était.



Sujata Bhatia, Vice-Présidente d’American Express Business Insights Europe et Asie
Sujata Bhatia, Vice-Présidente d’American Express Business Insights Europe et Asie
Pour Sujata Bhatia, Vice-Présidente d’American Express Business Insights, l'entité en charge des études pour le groupe, "Il faut rester prudent sur les analyses même si elles donnent des indications précises sur les dépenses hôtelières. On constate aujourd'hui que les marchés sont volatiles et qu'ils changent très rapidement en s'adaptant au contexte économique du moment". Dans sa présentation faite à Londres hier lundi 9 mai, Sujata n'a pas ménagé ses efforts pour dresser une vision européenne du marché hôtelier sans pour autant tomber dans une approche par trop britannique.
Première remarque, le voyage d'affaires tire clairement vers le haut les revenus de l'hôtellerie et sa reprise se mesure en France à hauteur de 30 % des dépenses d'hébergement. Les 70% restant étant issus du monde du loisir. En Allemagne, ce sont 47% des dépenses hôtelières qui sont assurées par le business travel contre 33% en Angleterre, 32% en Espagne ou 29 % en Italie. L'étude ne mesurant que les dépenses réalisées par les porteurs de carte American Express, elle ne tient pas compte des dépenses engagées sur factures ou cartes logées (même si elles sont peu utilisées dans l'hôtellerie). On peut raisonnablement imaginer que la part du business travel est tout naturellement supérieure de quelques points.
Autre information issue de l'analyse : sur l’ensemble de l’Europe, la dépense de la catégorie voyages d’affaires a grimpé de 10 % en 2010, et de 4 % au premier trimestre 2011. "Une hausse plus forte en valeur qu'en volume", souligne Sujata, "Nous regardons de près si les stratégies de management virtuel adoptées pendant la crise auront un impact durable sur les voyages d’affaires". Grande question que se posent bien des gestionnaires.
Notons plus globalement que le marché du luxe se porte bien, toutes catégories confondues (loisir et affaires) et que le retour des voyageurs non européen est une réalité mesurée par American Express Business Insights. Enfin, pour Sujata Bhatia, cette première étude n'est que le début d'une longue série de mesures ponctuelles qui permettront d'étudier de près les comportements européens des porteurs de cartes Amex. "Il y a dans ces données économiques des réponses stratégiques à des tendances en cours ou à venir qui pourront aider nos clients à mieux se positionner sur un marché toujours difficile en 2011".