Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 18 Octobre 2016

Amex GBT, offensive techno annoncée… pour 2017



Mise en place du hub connect, développement en français de son application mobile, nouvel outil de reporting et développement d’une plateforme de gestion des incidents…. Le programme technologique d’Amex GBT, annoncé pour 2017, est chargé. Objectif de la TMC : rattraper son retard en matière d’innovations dans le voyage d’affaires.



Si Amex GBT a su brillamment conquérir de nouveaux marchés en Europe, et particulièrement en France via de puissants signing bonus, la TMC veut aujourd’hui concrétiser ses bons résultats par la mise en place de technologies dont la finalité est d’assister les entreprises dans une meilleure gestion des dépenses. Tous les nouveaux clients acquis veulent aller vite. D’autant que toute déception coûterait chère à la TMC.

Amex GBT France doit désormais faire ses preuves en matière de suivi… Pour l'heure, l’ensemble des solutions annoncées ne seront appliquées qu’en 2017… Nous en sommes toujours au stade du « à venir ». Selon nos informations, l’implémentation d’Orange n’est pas aboutie et des retards sont constatés dans d’autres entreprises comme Danone.

Autre point complexe, Amex GBT - qui vient de finaliser son rachat de KDS - ne possède pas encore de solutions reconnues de gestion de l’expense. La fin du contrat avec Concur, le 30 septembre dernier, pourrait signifier la fin de certains développements proposés par SAP pour l’intégration de la chaîne end to end. Une décision qui ne devrait pas séduire les DSI des grands groupes.

Aux USA, sous l’impulsion de Philippe Chérèque, qui a su séduire de grands noms de la technologie, la TMC n’a pas ménagé les effets d’annonce même si tout n’est pas aussi abouti que ne le disent les dirigeants. L’intégration du Hub Connect qui va capter les informations issues du GDS ou non, reste encore à peaufiner et plusieurs algorithmes de gestion ne seraient toujours pas opérationnels en matière de comparaison tarifaires. Les négociations avec Lufthansa avancent lentement pour l’expérimentation de la gestion directe de l’offre aérienne. Idem pour la mobilité, Amex GBT a su revenir rapidement sur le devant du marché mais n’est pas encore entré dans la course de « l’assistant intelligent », indispensable désormais aux voyageurs. Son outil mobile reste vieillot et parfois dépassé, même si on annonce sa francisation prochaine.

Dernier point, et pas des moindres, le reporting, maillon faible de l’entreprise. « Premier insights », c’est le nom de la solution proposée de reporting reste incomplète face à celle de ses concurrents même si Amex GBT annonce qu’elle "devrait s’avérer puissante pour permettre un pilotage avancé des dépenses".

Amex GBT a encore quelques projets solides dans ses cartons même si aux USA l’entreprise reconnaît qu’il faut mettre en musique les offres pour les intégrer rapidement à la réalité attendue par les clients. Nous avions sollicité la Direction française de la TMC pour évoquer avec Guillaume Col ces sujets, déjà annoncés par Philippe Lantris dans nos colonnes. Sans succès.