Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mercredi 16 Octobre 2013

Amex Meetings & Events prévoit une stabilisation des activités MICE en 2014


Selon la dernière étude d’American Express Meetings & Events «2014 Global Meetings Forecast» publiée le 16 octobre 2013, l’activité MICE en Amérique du Nord va rester à l’équilibre. En revanche l'entreprise s'attend à une baisse sensible des dépenses événementielles en Europe, Amérique Centrale, Amérique du Sud et Asie.



Amex Meetings & Events prévoit une stabilisation des activités MICE en 2014
Le marché mondial de l’événementiel devrait connaître une stagnation voire une légère diminution des dépenses MICE en 2014. Cette stabilisation s’expliquerait notamment par le développement de politiques MICE définies pour respecter les règles de l’entreprise et atteindre des objectifs stratégiques. «Ainsi, quelle que soit la zone géographique, les organisateurs de réunions pourraient être encore confrontés à des défis budgétaires, alors qu’ils s'efforcent déjà de faire plus avec des budgets à l’identique ou en baisse, par rapport aux années précédentes», explique American Express Meetings & Events.

Des tendances divergentes selon les régions
En Europe, l'entreprise s'attend à la stabilisation du nombre de meetings. Les dépenses MICE et le nombre de participants par réunion subiraient une baisse de l’ordre d’1,8 %. Deux exceptions à ces tendances toutefois avec le Royaume-Uni et l'Allemagne, deux destinations prisées, qui - croissance de ces deux pays oblige- devraient connaître une augmentation dans les trois catégories (dépense totale, nombre de participants, et nombre d’évènements). «Alors que les défis persistent, nous percevons de vrais signes de croissance dans certains marchés européens tels que le Royaume-Uni ou l’Allemagne – où nous constatons un optimisme dans tous les domaines du MICE. A l’exception de la France, les prévisions sont meilleures pour 2014 dans tous les pays européens», explique Michael Schüller, Vice-President Europe American Express Meetings & Events.
En Amérique du Nord, près de la moitié des planners interrogés s'attend à une légère croissance pour 2014 (+1,5 % au total sur cette zone). Ils prévoient également une augmentation du nombre de participants car les entreprises cherchent à optimiser chaque évènement et à en réduire le coût moyen par participant.
Après deux années d'augmentation, l’activité de l’Asie-Pacifique semble ralentir et devrait connaître une légère baisse du nombre d’évènements (-1,2 %). La région risque de rencontrer la plus forte baisse des dépenses par évènement (-3,6%), et de s’orienter vers une plus grande maîtrise des dépenses. Les organisateurs de cette zone anticipent également une baisse de 2,4 % du nombre de participants.
En Amérique Centrale et en Amérique du Sud, le nombre de meetings devrait rester stable, et les dépenses MICE devraient diminuer de 1,4 %, quand ces régions envisagent une légère augmentation du nombre de participants. Du fait de l’augmentation des taxes sur les importations en Argentine et de l’organisation de grands évènements sportifs au Brésil, ces deux pays devraient privilégier plus particulièrement les réunions locales. «Dans un environnement où les budgets vont représenter un enjeu et les validations pour organiser des rencontres devenir de plus en plus difficiles à obtenir, les entreprises revoient leur stratégie MICE de façon à atteindre leurs objectifs, à en augmenter l’efficacité et travailler sur le contrôle des coûts. Les meetings planners cherchent également à utiliser les médias sociaux pour réaliser des évènements de qualité et suscitant davantage l’implication des participants afin de correspondre à leurs besoins», a ajouté Issa Jouaneh Vice-Président et Directeur Général, d’American Express Meetings & Events.

Les principales tendances mondiales observées par le baromètre Meetings & Events
Développer l’implication de l’audience … à travers les médias sociaux et les applications mobiles - Selon une étude de «Google’s Our mobile planet», depuis 2012, le taux de pénétration des smartphones a augmenté de 10 points dans la plupart des grandes régions et l'utilisation quotidienne des réseaux sociaux via les smartphones est également en hausse. «On sait d’ores et déjà qu’en 2014, on aura davantage recours aux médias sociaux pour organiser des réunions quelle que soit la région, puisque l’utilisation des appli et des réseaux va passer d’un mode essentiellement personnel à un usage professionnel». Les meetings planners manifestent un réel intérêt pour les applications mobiles et ont même exprimé le désir d'apprendre comment utiliser au mieux ces applications pour leurs propres rencontres. Avec la technologie pour développer des applications grand public spécifiques et dédiées aux meetings, les entreprises choisissent actuellement les outils et les fournisseurs appropriés pour leurs applications de réunions. Les planners sont fortement incités à utiliser les médias sociaux et des applications mobiles avant, pendant et après les réunions comme un moyen de communiquer et de connecter les participants entre eux, afin d’optimiser le temps consacré aux réunions, l’engagement des participants et plus généralement l’efficacité de la rencontre.

Contrôles budgétaires pour une tendance aux réunions locales et régionales avec des enjeux budgétaires croissants, les meetings nationaux sont de mise pour l‘année à venir, selon les organisateurs d’événements. Autre point prégnant : rester près de la maison tout en cherchant à organiser davantage de réunions dans la même zone géographique ou à proximité de ses propres sites. Conformité, coût et temps de déplacement expliquent aisément cette tendance, car les entreprises continueront probablement à chercher d'autres façons de contrôler les coûts et de réduire le temps passé hors du bureau.

Validation des meetings : un défi de plus en plus difficile à relever, avec des process d'approbation de plus en plus complexes et plus rigoureux, et ce quelle que soit la région concernée. Principale raison invoquée : le temps passé à obtenir la validation. On s’achemine du reste vers des réunions génératrices de revenus et probablement plus tournées vers l’externe. Les cadres supérieurs doivent souvent approuver des réunions à partir d'un certain seuil budgétaire ou d’un nombre de participants limite, ce qui rallonge les circuits de validation et retarde d’autant leur approbation.

Les tarifs groupe - incorporer des tarifs groupe dans un programme de réunions stratégique est une autre façon pour les organisateurs d'optimiser les coûts en 2014. Les tarifs groupe pour l’hôtel et l’aérien lors d’événements devraient connaître une légère augmentation par rapport à 2013. Comme les meetings planners sont plus au fait de la flexibilité et des avantages que confèrent ces tarifs, ils vont prendre une place déterminante dans l’organisation des événements.

Sites non- traditionnels – Les organisateurs interrogés pour le baromètre Meetings & Events 2013 révélaient qu'ils envisageaient déjà de choisir des propriétés non traditionnelles telles que des universités et des aquariums comme lieux de rencontre. Les résultats de l'enquête 2014 confirment ces tendances en Europe et en Asie avec une augmentation de 2,5 % pour ces sites alternatifs. En Amérique du Nord le recours à des sites «hip et trendy» devrait connaître un engouement notamment pour l’organisation d’événements plus promotionnels.

TOP 5 des destinations MICE
Europe
1. Londres
2. Paris
3. Barcelone
4. Amsterdam/Bruxelles

USA
1. Orlando, FL
2. Chicago, IL
3. Las Vegas, NV
4. Atlanta, GA
5. San Diego, CA

Asie-Pacifique
1. Shanghai
2. Singapour
3. Sydney
4. Hong Kong & Macau
5. Bangkok & Chiang Mai

Amérique du Sud
1.Brazil/Rio de Janeiro
2.Riviera Maya/ Cancun, Mexico
3.Cusco/Macchu Pichu/Lima, Pérou
4.Cartagena de Indias, Colombie
5.San Jose, Costa Rica
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.