Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 17 Février 2016

Après 50 ans d'interruption, les vols réguliers sont autorisés entre les USA et Cuba



Les relations entre Washington et La Havane se sont bien réchauffées. Les deux pays viennent de signer en accord bilatéral pour la reprise des liaisons aériennes, interrompues depuis plus de 50 ans.



Toutaitanous at wikipedia
Toutaitanous at wikipedia
Cuba et les États-Unis ont signé, le 16 février 2016 à la Havane, un accord bilatéral concernant la reprise de leurs liaisons aériennes. Il autorise jusqu'à 110 vols quotidiens réguliers entre les deux pays. Toutefois, la loi américaine ne permet toujours pas - pour le moment - de se rendre à Cuba pour des activités touristique. Le ministre cubain des Transports Adel Rodriguez assure néanmoins "La signature de cet accord va marquer le début d'une nouvelle étape dans les relations du transport aérien entre Cuba et les États-Unis, ce qui contribuera à l'approfondissement des liens entre nos deux pays". Le sous-secrétaire d’État adjoint aux Transports américain, Thomas Engle a indiqué de son côté "Le gouvernement cubain examinera attentivement les demandes à venir du gouvernement américain pour augmenter" le nombre de vols.

American Airlines avait déjà indiqué sa volonté de mettre le cap sur Cuba à partir de cet été et le confirme dans un communiqué: "L’aéroport international de Miami, hub d’American Airlines vers l’Amérique Latine, sera inclus dans la demande de la compagnie pour la mise en place d’une liaison régulière vers Cuba. American Airlines envisage également de soumettre des propositions pour desservir Cuba au départ d’autres hubs. American Airlines est le premier transporteur des Caraïbes et le leader US des services entre les États-Unis et Cuba depuis 25 ans. En 2015, American Airlines a opéré environ 1 200 vols charters vers Cuba, soit plus que tous les autres transporteurs américains et une augmentation significative par rapport à l’année précédente".