Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Après Air India, c’est au tour des pilotes de Kingfisher d’être «malades»


Une grève, c’est contagieux… et une véritable épidémie touche actuellement l’Inde, et plus précisément ses compagnies aériennes. En plus du doublement du nombre de pilotes d’Air India en arrêt maladie/grève, les navigants de Kingfisher se font maintenant également porter pâle.



Après Air India, c’est au tour des pilotes de Kingfisher d’être «malades»
Les pilotes de Kingfisher basés à Delhi ont été les premiers à suivre l’exemple de leurs collègues d’Air India le 10 mai 2012. Dès le matin, plusieurs d’entre eux se sont fait porter pâle mais cette fois pour protester contre le non paiement de leur salaire de janvier. Une action qui a provoqué l’annulation de 15 vols, et risque aussi de s’étendre dans la compagnie. Des navigants basés à Mumbai ont déjà indiqué qu’ils comptaient rejoindre le mouvement. Les voyageurs d’affaires en Inde pour le business pourraient donc voir leur déplacement perturbé par ces grèves aériennes larvées. Air India fait toujours face aux arrêts maladies à répétition de ses équipages malgré une décision de justice déclarant le mouvement illégal. Pour la troisième fois consécutive, la compagnie a dû supprimer des vols le 10 mai. Elle aurait ainsi - selon plusieurs médias indiens - décidé de fermer les réservations de ses vols internationaux des deux prochains jours.