Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Après Marseille, Air France s’installe à Nice et Toulouse


Satisfaite de ses résultats sur sa base de Marseille lancée en octobre 2011, Air France poursuit son offensive en régions. Elle se déploiera au départ de Toulouse et Nice au printemps 2012 puis au départ de Bordeaux dans le courant de l'année.



Air France
Air France
A l’été 2012, Air France exploitera plus de 1 200 vols par semaine au départ de Marseille, Toulouse et Nice, avec un modèle repensé pour renforcer sa compétitivité. Dès le 1er avril, au départ de Toulouse, Air France desservira en effet 16 nouvelles destinations en Europe et dans le bassin méditerranéen, qui viendront s’ajouter au 12 destinations existantes. Parmi les nouvelles lignes, les passagers pourront découvrir Istanbul, Prague ou encore Tunis. Au total, plus de 430 vols par semaine et 28 destinations seront proposés de et vers la ville rose.
Dès le 3 avril, au départ de Nice, Air France desservira 6 nouvelles destinations, dont Barcelone, Istanbul ou Tel Aviv. Ce sont plus de 330 vols hebdomadaires et 22 destinations qui seront proposées de et vers Nice.
Au départ de ces deux métropoles, Air France propose des tarifs très attractifs en aller simple à partir de 50 € TTC. A bord, les passagers retrouveront tous les services auxquels ils sont habitués sur les vols Air France : une collation et une boisson gratuites, une sélection de quotidiens français et étrangers disponibles gratuitement à l’embarquement, un bagage enregistré en soute et un bagage cabine autorisés gratuitement, l’enregistrement et le choix du siège sur internet, un personnel à l’écoute tout au long du voyage.
Par une activité plus soutenue au départ de Marseille, Toulouse, Nice puis Bordeaux, Air France entend bénéficier de gains de productivité qui contribueront à diminuer ses coûts de production (elle espère atteindre une réduction de ses coûts de 15 %). Les gains de productivité seront réalisés grâce à une utilisation des appareils rationalisée et optimisée, à des personnels navigants basés en régions qui effectueront davantage d’heures de vol et à une plus grande efficacité de l’exploitation sol grâce à l’activité supplémentaire. Air France espère ainsi retrouver l'équilibre financier de son court et moyen courrier dès la fin 2013, selon les déclarations du nouveau PDG Alexandre de Juniac.