Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels

Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Après le Maroc, Ryanair sanctionne l’Espagne


Le gouvernement espagnol à la recherche de fonds pour sortir de la crise a doublé les taxes aéroportuaires des plates-formes de Madrid et Barcelone El Prat le 1er juillet 2012. Ryanair répond à cette hausse importante par une coupe massive dans son programme de vol ibérique à partir de novembre 2012.



Comme pour le Maroc au début du mois, la low-cost irlandaise a décidé de réduire sa voilure en Espagne jugeant le coût des activités ibériques trop important. Ryanair a ainsi annoncé le 20 juillet 2012 le retrait de trois avions sur le tarmac de Madrid, l’annulation de 11 routes dont Francfort, Düsseldorf, Manchester ou encore Barcelone Girona et une baisse des fréquences sur 24 lignes dont Paris, Marseille et Bruxelles Charleroi.
A Barcelone El Prat, la décision de la compagnie se traduit par le départ de 2 appareils et la suppression de 4 routes : East Midlands, Leeds Bradford, Hambourg, Trieste. La réduction des fréquences de vol sera faite sur 22 liaisons. On peut une nouvelle fois citer Paris et Bruxelles-Charleroi mais aussi Glasgow ou Budapest. Selon le transporteur, 2300 emplois seraient menacés par ce mouvement.