Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 22 Novembre 2010

Attention aux "enregistreurs de frappe" dans les salons d'aéroport ou les business center d'hôtels



A l'origine conçus pour aider les développeurs à rédiger leurs lignes de codes, les enregistreurs de frappes (en anglais, keylogger ) reviennent à la une de l'actualité avec une récente affaire au Canada qui a attiré l'œil des spécialistes de la sécurité informatique. Présents sous forme d'un équipement spécifique (câble ou dongle ) intercalé entre le port clavier de l'ordinateur et le clavier ou via un logiciel espion qui enregistre les touches frappées sur le clavier d'un ordinateur, ces nouveaux outils sont devenus les armes préférés des pirates informatiques.



Attention aux "enregistreurs de frappe" dans les salons d'aéroport ou les business center d'hôtels
C'est le manège d'un employé de l'aéroport de Toronto qui a attiré l'œil du gestionnaire d'un salon business. A heure régulière, ce personnel en charge du nettoyage se rendait dans le business center pour aller vérifier le câblage des ordinateurs mis à la disposition des voyageurs. En utilisant un "dongle" connecté au clavier de ces micros, il récupérait l'ensemble des frappes saisis sur les micros, y compris les mots de passe ! Dans la mesure où les enregistreurs de frappe enregistrent toutes les frappes de clavier, ils peuvent effectivement servir à des personnes mal intentionnées pour récupérer des données sensibles venant des utilisateurs du poste de travail. Une alerte devrait être publiée d'ici quelques semaines, elle devrait être affichée dans les lieux publics qui mettent des ordinateurs à disposition du plus grand nombre. Mais inutile d'attendre pour être vigilant