Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Attention, files d'attente interminables prévues dans les aéroports US cet été


Ces dernières semaines, les professionnels en déplacement aux États-Unis ont dû attendre de très longues minutes, voire des heures, à la sécurité des aéroports américains. Et selon American Airlines, très remontée contre la TSA, le problème risque d'encore empirer avec la haute saison.



American Airlines n'est vraiment pas satisfaite par le travail des agents de la TSA, organisation chargée de la sécurité des transports aux USA. Le porte-parole de la compagnie, Ross Feinstein, reproche "Les files d'attente aux checkpoints de la TSA à travers tout le pays sont devenues inacceptables". Il poursuit: "Résultat : nos clients attendent dans les files de la TSA plus d'une heure".
La compagnie assure que le problème est devenu "exponentiellement" pire au cours des trois derniers mois, période pourtant généralement calme pour l'aérien. Elle remarque que près de 6800 passagers américains ont loupé leur vol pendant la semaine du spring break - qui avait lieu cette année du 14 au 20 mars - à cause de la lenteur des contrôles. Le transporteur pointe du doigt en particulier ceux des plates-formes de Los Angeles, Miami, Atlanta, Dallas et Philadelphie.

Ces mauvaises performances font craindre le pire à American Airlines: "Alors que nous approchons le printemps et l'été, nous craignons que ces queues deviennent encore plus longues", explique Ross Feinstein.

Le transporteur n'est pas le seul à se plaindre de la qualité de service de la TSA. Le patron de Charlotte-Douglass International Airport a écrit à l'agence pour protester contre le manque de personnel et les longues attentes (jusqu'à 3 heures pendant deux jours de mars). Seattle-Tacoma Airport et Atlanta Hartsfield-Jackson Airport menacent de faire appel à des agents privés pour gérer leurs contrôles si la situation ne s'améliore pas.