Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aviation Partners réclame un non-lieu dans le procès Airbus


Airbus a déposé plainte contre Aviation Partners en décembre 2011 devant un tribunal du Texas. Au cœur de l’affaire, une guerre des brevets autour des "winglets", ces ailettes placées en extrémité d’aile. Cette pièce permet de faire des économies de carburant importantes. La société américaine vient de demander un non-lieu.



Aviation Partners réclame un non-lieu dans le procès Airbus
Depuis 2006 et jusqu’à l’année dernière, Airbus et Aviation Partners (API) travaillaient ensemble pour adapter la technologie de l’entreprise américaine dite «Blended Winglet» sur les avions Airbus A320. Un protocole d'entente en juillet 2011 pour former une joint-venture pour l'utilisation de ces ailettes avait été signé. Mais après avoir développé et breveté en Europe une pièce ayant la même finalité appelée Sharklet, le constructeur européen a déposé plainte en décembre 2011 pour invalider le brevet des i[«Blended Winglet»] d’API obtenu en 1994, repoussant les accusations de plagiat. La société de Seattle a demandé que le procès fasse l'objet d'un non lieu, ou qu'il soit renvoyé à Seattle, dans l'état de Washington. Dans un communiqué, Joe Clark, co-fondateur de Aviation Partners, affirme «les ingénieurs d'API ont analysé les documents d'Airbus et ont constaté une ressemblance frappante entre les Blended Winglets d'API et la conception du Sharklet d'Airbus».