Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Aviation d’affaires, le retour des entreprises !


En deux chiffres, le salon de l’aviation d’affaires (Ebace) qui se tenait à Genève du 20 au 22 mai dernier a donné le ton du marché : 500 appareils livrés au premier trimestre 2014 et un chiffre d’affaires prévisionnel pour la même année qui lui aussi serait en forme : + 9,25 %. Principaux bénéficiaires de cette bonne santé, les jets d’affaires haut de gamme à long rayon d’action. La crise est-elle finie ? «Pas si vite !», disent les professionnels qui sortent de 4 années de récession.



Le constat fait au salon se résume en un mot : il n’y a plus de honte à utiliser un avion privé pour les affaires. La crise a permis d’expliquer aux salariés que les contrats vont se chercher «avec les dents» jusqu’au bout du monde. Concrètement, plus de 65 % des appareils achetés sont utilisés dans le cadre de déplacements professionnels. Ils sont occupés en moyenne par quatre personnes et servent principalement à se rendre rapidement sur le lieu du business. Mais si la culpabilité a disparu, la discrétion reste de mise.

Côté équipement, il est normal que l‘on ne fasse pas étalage des chambres privés avec lit mis à disposition des voyageurs. L’espace est devenue un argument de vente, tout comme les outils de communication. Désormais disposer du wifi est un minimum, tout comme les téléphones satellites pour rester en contact avec sa société. Côté restauration, les emplacements (réduits il est vrai) permettent de préparer des plateaux chauds de qualité. Idem pour la cave que l’on trouve maintenue à température pour les vins, blancs ou rouges.

Mais ce qui se développe surtout c’est la gestion financière même des appareils. Aujourd’hui, ils sont partagés pour limiter les coûts d’exploitation, et le coût moyen de l’heure de vol se stabilise en moyenne autour de 4000 € pour le long courrier avec un temps de parking calculé en fonction des plateformes retenues pour se poser. Globalement, un vol vers New York au départ de Paris va se facturer de 30 à 42 000 € selon l’appareil. Un tarif «tout compris», soit environ 5000 € par personne, c'est une moyenne constatée pour des vols de quatre à six personnes. À peine plus qu’une classe business au départ de Paris, moins qu’une first. Pour un vol européen, Lunajets propose un prix attractif : 2893 € par cabine et par heure de vol, soit 890 € par personne pour un appareil de quatre places.

Le salon Ebace a donc conforté le grand retour des entreprises dans le monde de l’aviation d’affaires. Certes, tous les domaines ne sont pas conservés mais dans le monde de la finance et de l’industrie, les clients sont nombreux. De quoi redonner des ailes à cet outil privilégié des déplacements professionnels de proximité. Le tout sans froisser la susceptibilité d’un personnel, biberonné depuis ces 5 dernières années aux exigences de l’économie permanente.

Pierre Barre

Dimanche 25 Mai 2014


Notez