Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 14 Avril 2013

Baromètre ANAé : les agences restent prudentes



L’ANAé (Association des agences de communication événementielle) a révélé les résultats de son Baromètre trimestriel. En ce début d’année 2013, peu de surprises. Les agences et les prestataires (membres du Club des Prestataires) interrogés entre le 1er et 15 mars 2013 se montrent prudents sur la situation actuelle du secteur et de l’économie.



Baromètre ANAé : les agences restent prudentes
Ainsi sur les perspectives de leur activité en 2013, les agences comme les prestataires présentent des analyses similaires à octobre 2012. Selon eux, la situation du marché aura un effet de l’ordre de 6,3 (0=sans effet et 10=effet très important) sur leur business. Néanmoins, les agences semblent moins optimistes que les prestataires avec un résultat respectif de 5,7 et 6,9. Un tiers des entreprises prévoient une évolution positive de leur business, mais elles sont moins nombreuses qu'au mois d'octobre dernier, et un tiers envisagent une baisse.
«Le phénomène de crise durable ne donne pas de réactions brutales. Le marché reste actif comme en témoigne le bon niveau du nombre d’appels d’offres», explique l’Anaé. En effet, près de 43 % des agences considèrent que le nombre d’appels d’offres auxquels elles ont répondu est stable par rapport à la même période en 2012. Par contre, l’association précise «Ce n’est pas tant le niveau d’activité qui préoccupe agences et prestataires, mais une inquiétude sur l'évolution de leur rentabilité et les conditions de négociations». Par exemple, les négociations sont jugées relativement dures avec une échelle de valeur de 6,9 sur 10 tandis que l’appréciation des relations que les agences et les prestataires entretiennent avec leurs clients obtient la note de 7,3 sur 10 (échelle 0= facile 10= difficile). Le niveau de création de postes a baissé. Les entreprises et prestataires restent prudents. Mais 93 % d’entre eux déclarent n’envisager aucun licenciement dans le semestre à venir. De plus, ils sont respectivement 30 et 32 % à prévoir des embauches dans les 6 prochains mois.
Sur le sujet des nouvelles taxes sur les incentives et congrès médicaux, 54 % des agences concernées évaluent ces mesures à hauteur de 10 % de baisse de leur chiffre d’affaires.