Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mercredi 9 Novembre 2011

Baromètre Mondial Assistance - Déplacements Pros des voyageurs d'affaires - Octobre 2011.


Octobre est, à première vue, un mois plutôt bon pour le voyage d'affaires. Pourtant, il est moins à la pointe de la reprise que l'on aurait pu le croire en regardant les résultats de mai 2011, jusqu'alors le meilleur mois en 2011 pour l'activité. "Nous ressentons les premiers effets de la crise économique née l'été dernier" analyse Alain Joyet "On commence à mesurer concrètement la présence d'une crise mais les engagements économiques sont là et il faut les assumer. C'est comme pour un paquebot qui commence à ralentir en voyant la côte. Pour autant, il faut rester prudent sur cette analyse car en 2010 les entreprises ont dépassé la peur pour investir dans le voyage d'affaires et aller conquérir de nouveaux marchés. C'est, sans doute, un élément nouveau à prendre en compte dans nos mesures mensuelles".



Baromètre Mondial Assistance - Déplacements Pros des voyageurs d'affaires - Octobre 2011.

1) -Combien de déplacements professionnels en France avez-vous réalisé en Octobre 2011 ?

• Aucun : 1 %
• 1 : 33 %
• De 2 à 4 : 46 %
• Plus de 4 : 20 %

Alain Joyet : Le niveau reste soutenu et élevé en ce qui concerne les déplacements domestiques. Il est certain que ce marché n'a jamais connu réellement de difficultés depuis 2008 même si les conditions du voyage proposés aux salariés ont fortement bougé. Notons cependant une hausse sensible des déplacements multiples, 66 % de nos voyageurs se déplacent plus de deux fois par mois dans l'hexagone. une hausse de 16 % comparée à nos chiffres de 2010.

2 - Combien de déplacements professionnels avez-vous fait en Octobre 2011 en Europe et/ou à l'international ?

• Aucun : 3%
• 1 : 59 %
• De 2 à 4 : 30 %
• Plus de 4 : 8 %

Alain Joyet
: Là aussi les indicateurs sont à la hausse et démontrent la prise de conscience des entreprises autour du besoin d'aller chercher ou conforter de nouveaux clients. Mais tout cela se fait raisonnablement. La moyenne élevé de ceux qui ne font qu'un seul déplacement (par voyageur interrogé et non par entreprise) démontre qu'il y a toujours une réelle analyse du besoin de se déplacer. Là aussi, nous confortons ce que ce même baromètre avait analysé en 2010 : pas de frein demandé à l'organisation des déplacements mais une meilleure analyse de leur utilité. Il semblerait que ce travail d'optimisation commence à porter ses fruits.

3 - Quelle est la durée moyenne de vos déplacements en Octobre 2011 ?

• 1 journée : 51 %
• 2 à 3 jours : 31 %
• Plus de 3 jours : 18 %

Alain Joyet : Voilà des chiffres, eux aussi à la hausse. Si le voyage d'une journée tient toujours la vedette on remarquera que les déplacements de plus de 3 jours sont également en hausse. faut-il y voir, là aussi, les effets une meilleure optimisation du voyage ? Sans aucun doute à en croire certains voyageurs qui regroupent désormais leur voyage par zones géographiques ou volume de contacts à rencontrer.

4 - Combien de voyages en avion avez-vous fait en Octobre 2011 ?

• Aucun : 10 %
• 1 : 62 %
• De 2 à 4 : 28 %

Alain Joyet : C'est le chiffre le plus intéressant de ces derniers mois, et le résultat le plus élevé pour 2011 en matière de voyage d'affaires. Plus de 60 % du panel a bougé. C'est un record. Notons également que près de 30 % des personnes interrogées ont fait un de 2 à quatre voyages sur la même période. Là aussi le niveau le plus haut atteint depuis la création de ce baromètre.

5 - En Octobre 2011, vous avez surtout voyagé, en avion

• En classe éco : 42 %
• En Premium : 19 %
• Un Business : 39 %
• En first : 0

Alain Joyet : Notons le très fort retour de la business qui vient conforter ce que beaucoup d'acheteurs évoquaient : "avec la reprise des affaires, le retour en business class deviendra une réalité". Un accroc aux politiques voyages ? Non, la stricte application de consignes plus favorables aux longs courriers. Avec la reprise des voyages il était mathématiquement évident que les classes avant allaient connaître un regain d'intérêt. Un constat que font à ce jour toutes les compagnies qui opèrent au départ de la France.

6 - Avez vous utilisé en octobre 2011 ?

• Une compagnie régulière : 68 %
• Une low Cost : 32 %

Alain Joyet : Le mieux engendre aussi le moins cher. Plus de voyages ne veut pas dire payer plus cher et tout naturellement les low cost sont devenues des outils de déplacements appréciés par les entreprises. Qualité de l'offre, tarifs agressifs, ponctualité respectée, il n'en fallait pas plus pour séduire les acheteurs à la recherche de "best prices". Notons aussi que la connaissance accrue du système low cost plaide en faveur de ces compagnies à bas prix. Désormais elles ne font plus peur. C'est donc un atout économique évident parfaitement compris par les acheteurs.

7 - Diriez-vous que, globalement, la qualité du voyage aérien en Octobre 2011 s'est :

• Fortement dégradée : 6 %
• Dégradée : 11%
• N'a pas changé : 64 %
• S'est améliorée : 19 %

Alain Joyet : Difficile d'analyser cette réponse souvent liée aux événements qui se sont déroulés le mois précédent l'envoi du questionnaire. Octobre, relativement préservé, permet aux voyageurs de retrouver une meilleure image du transport aérien. 19 % pensent même qu'ils s'est amélioré. On peut le penser. A l'inverse, pas d'avis positif ou négatif différent de ceux du mois de septembre. On s'habitue aisément à une situation surtout lorsqu'au final elle n'a pas présentée de dysfonctionnements particuliers.

8 - En Octobre 2011, en train vous avez voyagé :

• En seconde : 36 %
• En Première : 64 %

Alain Joyet : A l'image de l'aérien, le train retrouve lui aussi des couleurs. La reprise des voyages en première classe était constatée depuis juin dernier. Septembre puis octobre viennent confirmer cette situation. Sur une année, les premières classes sont en augmentation permanente dans les entreprises.


9 - Diriez-vous qu'en Octobre 2011, la qualité du transport ferroviaire, s'est:

• Fortement dégradée : 11 %
• Dégradée : 19 %
• N'a pas changé : 52 %
• Améliorée : 18 %

Alain Joyet : On aurait pu s'attendre à une meilleure analyse de la qualité du transport ferroviaire. Il n'en est rien. A la décharge de l'entreprise nationale, sa communication sur le changement des horaires en décembre prochain a semé le doute. Pire, 30 % considèrent que les choses ne s'arrangent pas et notent que la dégradation est palpable. l'image globale de la SNCF est toujours mitigée alors que les voyageurs d'affaires sont souvent les premiers à reconnaître l'efficacité du train pour les liaisons interurbaines.

10 - Pour vous, en octobre 2011, la compréhension tarifaire de la SNCF et l'organisation des services proposés aux voyageurs d'affaires est :

• impossible à comprendre : 26 %
• très difficile : 44 %
• on finit par s'y retrouver : 21 %
• Plutôt facile : 9 %

Alain Joyet : Voilà bien qui conforte l'idée que les acheteurs, eux mêmes, se font de l'approche tarifaire de la SNCF. Mais au delà du prix, ce sont les services associés qui manquent de clarté, de lisibilité. Et les réponses sont sans appel : 70 % de notre panel considère que tout cela est trop complexe, trop difficile à comprendre pour, au final, une utilisation sommes toute assez simple du train. Il y a véritablement un travail à faire à la SNCF pour se rapprocher des utilisateurs.

11 - Entre Octobre 2010 et Octobre 2011, le volume des voyages d'une journée, dans votre entreprise, est:

• En baisse : 5 %
• Égal d'une année sur l'autre : 42 %
• En très forte augmentation : 53 %

Alain Joyet : C'est la question "vedette" de ce baromètre... Voilà qu'on 'en finit plus de se déplacer sur une journée. Des voyages courts qui confortent bien l'idée que nos premiers partenaires économiques sont bien à proximité de nous. L'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne ou l'Italie restent des destinations fortes qui doivent encore représenter entre 19 et 22% du trafic aérien et ferroviaire quotidien. On se demande jusqu'où va grimper cette hausse du voyage de courte durée, économique (pas d'hôtel) et peu pénalisant sur le travail quotidien. Avec humour, un voyageur nous disait qu'il y avait désormais deux univers de voyageurs : les forçats du vol de 7h00 et ceux qui ont le temps d'arriver sur place et d'y rester. Apparemment, ces "chanceux" sont de moins en moins nombreux !


Méthodologie

Réalisé à partir de 611 questionnaires soumis à des voyageurs d'affaires issus d'entreprises de toutes tailles - contre 239 en janvier 2011- le Baromètre Mondial Assistance/Déplacements Pros des voyageurs d'affaires n'a pas pour ambition de restituer une mesure exacte et précise de ce qui fait quotidiennement le voyage d'affaires, mais d'évaluer les attentes de celles et ceux qui se déplacement pour leurs entreprises. Si quelques questions "repères" sont identiques d'un mois à l'autre, de nouvelles apparaissent à chaque parution pour nous permettre une meilleure mesure du moral des voyageurs d'affaires français.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.