Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mercredi 15 Décembre 2010

Baromètre Mondial Assistance/Déplacements Pros octobre 2010 : l'attentisme


Repoussé pour permettre de prendre en compte les différents mouvements sociaux qui se sont déroulés en France en octobre et novembre 2010, le Baromètre Mondial Assistance - Déplacements Pros révèle qu'après une très nette reprise, entre mai et septembre 2010, octobre-novembre marque le pas. Les différentes crises traversées par le transport aérien, la pénurie de carburant puis les intempéries ont provoqué le report de nombreux déplacements professionnels, provoquant un attentisme attentisme fermement souligné par les acheteurs "voyages". Cette fin d'année ne restera donc pas dans les annales du voyage d'affaires comme une période de référence, alors que traditionnellement, le dernier trimestre est considéré comme essentiel pour les déplacements professionnels. « Nous avons constaté que si la volonté de voyager était présente au sein des entreprises, ce sont principalement les moyens qui ont fait défaut », explique Alain Joyet, notre sociologue d'entreprise, qui remarque cependant que la reprise annoncée pour novembre a bien eu lieu. Mais modestement.



Baromètre Mondial Assistance/Déplacements Pros octobre 2010 : l'attentisme

1 - Diriez-vous qu'en Octobre 2010, et par rapport à Octobre 2009, votre volume de voyage a été :

  • A la baisse : 41 %
  • Quasiment identique à l'an dernier : 38 %
  • Supérieur à l'an dernier : 21 %
Alain Joyet : Le marché poursuit sa lente ascension vers les niveaux de 2008 mais avec des résultats contrastés, liés aux problèmes sociaux. Cette fois-ci, ce n'est pas la volonté de voyager qui manquait mais bel et bien les moyens de le faire. On constate que le volume de voyage reste assez élevé puisse que 59 % des personnes ayant répondu constatent une réelle reprise de leur activité voyage. Il faudra attendre le bilan de décembre pour savoir si les entreprises ont réellement reporté leurs déplacements prévus en octobre-novembre 2010. Il n'est pas impossible, non plus, qu'une partie de ces déplacements professionnels se fasse au tout début de l'année 2011.

2 - Diriez-vous qu'en Octobre 2010 vos dépenses voyages d'affaires, à périmètre identique, sont :

  • Inférieures à l'an dernier : 29 %
  • Égales à Octobre 2009 : 61 %
  • Supérieures à Octobre 2009 : 10 %
Alain Joyet : Dans leurs commentaires, les gestionnaires de voyages annoncent un véritable optimisme mais on constate bien avec ces résultats que les niveaux de dépenses en octobre-novembre 2010 sont restés très comparables à ceux d'octobre 2009. La diminution du nombre de voyages a fortement compensé la hausse des dépenses. Dans les commentaires fournis, on remarque également que les voyages d'un jour sont à la hausse en octobre 2010. Si l'on regarde sur les 10 derniers mois de l'année, les "one day trip" progressent assez fortement (plus 21 % sur un an) et permettent aux entreprises de conserver un niveau de dépenses équivalent à celui de l'an passé grâce à une forte diminution des dépenses hôtelières.

3 - Vos prévisions de dépenses pour Novembre 2010, vous semblent :

  • Inférieures à l'an dernier : 24 %
  • Égales à novembre 2009 : 48 %
  • Supérieures à novembre 2009 : 28 %
Alain Joyet: A l'évidence, les entreprises ont bien reporté sur le mois de novembre le volume de voyages qu'elles n'ont pu réaliser en octobre. Cela se ressent particulièrement à l'analyse des dépenses qualifiées de "supérieures à novembre 2009". Ce chiffre est élevé, bien plus que les mois précédents, et démontre que la fin de l'année reste toujours propice aux déplacements professionnels. On constatera également que la masse des dépenses reste égale à novembre 2009. Cela s'explique par les contraintes et les mesures économiques appliquées par les entreprises depuis septembre 2009 jusqu'à la fin juin 2010.

4 - Diriez-vous que le prix moyen de l'aérien en Octobre 2010, par rapport à Octobre 2009 est :

  • A la baisse : 21 %
  • Quasiment identique à l'an dernier : 41 %
  • Supérieur à l'an dernier : 38 %
Alain Joyet : Pour la première fois depuis le début de l'année, et sans doute le constaterons-nous dans le dernier Baromètre de l'année, le prix moyen de l'aérien est à la hausse pour plus de 30 % des personnes interrogées. La fin de la crise a donné des envies de confort à bien des entreprises qui avaient fait le choix des classes économiques pour leurs voyageurs. La montée en puissance des classe Premium, moins chères que les business mais qualitativement supérieur à la classe éco, n'est pas à négliger. La plupart des compagnies reconnaissent que la mise en route de ces classes intermédiaires connaît un bon succès depuis la reprise économique.

5 - En Octobre et novembre 2010 vous avez, par rapport à la même période de l'an dernier :

  • Plus utilisé le train : 31 %
  • Utilisé le train ni plus ni moins que l'an dernier : 61 %
  • Moins utilisé le train : 8%
Alain Joyet : On pourrait croire que l'utilisation du train n'a que peu bougé entre 2010 et 2009. Ce serait aller un peu vite en besogne car globalement l'utilisation du train, à l'occasion des pénuries de carburant et malgré les grèves de la SNCF, a été plébiscité par un grand nombre de PME-PMI françaises. On constatera que le train reste pour les entreprises françaises l'un des transports les plus appréciés et le mieux intégré aux politique voyages. Malgré une approche tarifaire jugée complexe par la plupart des Travel managers et des acheteurs voyages, le ferroviaire reste une valeur sûre et le prouve une fois de plus. Les 8 % des sociétés qui affirment avoir moins utilisé ce moyen de transport correspondent sans aucun doute aux perturbations liées aux mouvements sociaux, ce qu'elles nous disent dans les commentaires.

6 - En règle générale, vous utilisez pour le train

  • Toujours la seconde : 32 %
  • Toujours la première : 68 %
Alain Joyet : C'est une constante dans les entreprises, le train s'utilise plus en première qu'en seconde. Pour autant, on constatera que l'utilisation de la seconde classe est à la hausse (+ 4%) et démontre peut-être que les entreprises qui utilisent plus ce moyen de transport (voir paragraphe précédent) le sélectionnent pour son prix et le préconisent donc en seconde classe.

7 - Pour le quatrième trimestre 2010

  • Vous êtes pessimiste et ne sentez pas la reprise : 11 %
  • Vous ressentez un léger frémissement : 45 %
  • Vous êtes optimiste et vous trouvez que la reprise est engagée : 44 %
Alain Joyet : Il est clair que la reprise est là. L'ensemble des résultats de ce sondage et les commentaires démontrent qu'il y a un véritable optimisme dans les entreprises en matière de déplacements professionnels. Il est évident que le pessimisme ambiant du début de l'année est désormais derrière nous, même si une certaine prudence reste de mise. Pour autant, les adeptes d'un léger frémissement et ceux d'une reprise totale sont à égalité. Un résultat que nous n'avions jamais rencontré depuis le début de ce Baromètre en septembre 2009.

8 - Vos voyageurs, en octobre 2010, ont principalement utilisé l’avion

  • En classe éco : 45 %
  • En premium : 21 %
  • En business : 33 %
  • En First : 1 %
Alain Joyet : Rien de très surprenant dans ses résultats qui démontrent que la répartition des classes de voyage reste toujours liée à la perception que l'entreprise a de la crise. Avec une grande majorité des déplacements effectués en classe éco, surtout pour les court et moyen-courriers, on comprend bien où se cachent les niches d'économies potentielles ou du moins celles qui sont perçues comme telles par l'entreprise. On appréciera également la forte remontée de la classe Premium associée à la bonne tenue des classes business, pourtant montrées du doigt il y a encore quelques mois. Comme nous le pensions, la fin de la crise pourrait bien signifier la fin des contraintes à la condition que les déplacements professionnels soient couronnés de succès commerciaux. Les personnes interrogées ne cachent pas que la classes business est utile à celles et ceux qui, sur de très long courrier, ont besoin d'avoir tout leur potentiel à l'arrivée. Les promesses d'économies de janvier et février dernier semblent aujourd'hui un peu oubliées.

9 - Avez-vous modifié votre politique voyages cette année ?

  • Oui : 36 %
  • Non : 29 %
  • Pas encore : 24 %
  • Nous n’envisageons pas de le faire : 11%
Alain Joyet : Face à la crise, les Travel managers comme les acheteurs voyages ont immédiatement réadapté leur politique voyage en accord avec leur direction. C'est la grande majorité d'entre eux qui a mis en place de nouvelles règles de voyage principalement autour des classes aériennes ou de la durée moyenne des déplacements. On a constaté également dans les commentaires fournis une baisse assez sensible des niveaux de frais acceptés, principalement en matière d'hébergement hôtelier et de restauration. L'appel à la location de voitures a été mieux encadré. Ce sont principalement ces éléments de la politique voyage qui ont été modifiés.

10 - Diriez-vous que les grèves d’Octobre 2010

  • Ont freiné votre activité voyage : 89 %
  • N'ont pas perturbé votre activité voyage : 11 %
Alain Joyet : Ces chiffres parlent d'eux-mêmes pour expliquer les résultats du mois d'octobre 2010. On le constate à chaque grande grève : ce sont les déplacements professionnels qui sont le plus pénalisés par les mouvements sociaux. La peur de voir des voyageurs bloqués, incapables de rentrer chez eux, pousse la plupart des entreprises à annuler purement et simplement les déplacements envisagés. Octobre 2010 n'a pas échappé à cette règle.

11 - Croyez-vous à la location de voitures électriques en France pour 2011

  • Oui, sans aucun doute : 5%
  • Oui, mais difficilement : 11 %
  • Non, pas pour 2011: 84 %
Alain Joyet : Visiblement la voiture électrique est une belle idée qui séduit les Travel managers et les acheteurs. Mais seule l'idée leur plaît car dans la réalité, tous sont unanimes à dire que la voiture électrique n'est pas encore adaptée à leurs besoins professionnels. La très faible autonomie constatée, l'absence de prise électrique et le prix élevé des véhicules font que beaucoup sont persuadés que les tarifs de location sont loin d'être comparables à ceux actuellement pratiqués et que ce simple élément tarifaire pèsera fortement sur le développement de la voiture électrique dans le monde locatif. Pour mémoire, 8 % seulement des Travel Managers américains pensent que la voiture électrique a un réel avenir dans les 10 ans qui viennent.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.