Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bataille de cour d'école autour de Transavia


Trois compagnies françaises, Air Méditerranée, Europe Airpost et XL Airways, s'interrogent dans un communiqué de presse sur les comptes de Transavia. Pour les patrons de ces entreprises, "la transparence des comptes n'existe pas atour de filiale d'Air France".



Le texte envoyé se veut cinglant: "Des informations publiées sur les comptes d’Air France, distinctement du groupe Air France-KLM, indiquent que la compagnie aurait enregistré une perte cumulée depuis 2008 de près de 1,5 milliards d’Euros. Dans le même temps, les comptes de sa filiale Transavia France pour l’exercice clos le 31 mars 2011 sont toujours inaccessibles".
Et de poursuivre: "Aujourd’hui nos craintes sont confirmées d’une volonté de démantèlement du transport aérien français. Quel rôle joue sur le marché Transavia France, une compagnie régulièrement en pertes depuis sa création, et régulièrement recapitalisée par son actionnaire unique, Air France, lui-même en pertes ?" Bonne question mais qui fait abstraction de la réalité du marché des compagnies aérienne. Certains des signataires se sont eux mêmes trouvés en difficultés économiques. Perdre de l'argent à une période donnée n'est pas interdit ou condamnable. Il s'agit alors d'une stratégie commerciale que chacun adapte à sa façon. Sans doute les sociétés signataires ont-elles des griefs plus sérieux. Dommage qu'elles n'aillent pas plus loin dans leur crainte du démantèlement du transport aérien. Sans doute y a t-il, à ce niveau, une réelle vision commune à développer entre l'ensemble des opérateurs français.