Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bloqués 9 heures dans un avion à seulement 40 km de l’arrivée


200 passagers d’Air India ont été bloqués à Gatwick dans un avion au sol pendant neuf heures, le 16 octobre. Pourtant, ils n’étaient qu’à quarante kilomètres de leur destination : Heathrow. Le vol avait été dérouté à quelques minutes de son arrivée à cause d’un brouillard très épais. La brume levée, le calvaire des voyageurs s’est poursuivi à cause de la réglementation aérienne. L’équipage, qui avait dépassé son temps de travail autorisé, devait être remplacé.



Bloqués 9 heures dans un avion à seulement 40 km de l’arrivée
Les éléments se sont ligués contre les passagers du vol d’Air India ce dimanche 16 octobre, entre Mumbai et Londres - Heathrow. La visibilité était tellement mauvaise, ce matin-là, que leur avion a été obligé d’atterrir sur l’autre aéroport de la capitale anglaise Gatwick. Au lieu de faire descendre les voyageurs, la compagnie a pris la décision de les garder à bord en attendant une amélioration climatique. Là a commencé la très très longue attente des passagers. Une fois le brume levée… les pilotes avaient atteints leur limite de temps de travail, une autre équipe était donc en route pour assurer le saut de puce qui les ferait enfin parvenir à destinztion. Mais ils ont encore dû attendre de longues heures… le second équipage s’étant perdu en route. Sans explication ni vrai repas, les 200 esprits à bord ont commencé à s’échauffer. S’ils avaient toujours l’interdiction de débarquer, la police, elle, a été invitée à monter à bord pour calmer la grogne naissante. Après avoir été bloqués au sol pendant 9h, le Boeing 777, son nouvel équipage et ses 200 passagers mécontents ont pu repartir et arriver à bon port à 17h30, soit avec un retard total de 10 heures sur l’horaire prévu. Enfin autorisés à descendre de cet appareil, les passagers ont reçu une simple lettre de la compagnie exprimant ses «excuses les plus sincères pour tout désagrément».