Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 24 Avril 2008

Bouge Brésil



Le pays s’impose comme une destination clé pour le tourisme événementiel. Il se place au huitième rang des pays hébergeant le plus grand nombre d’événements internationaux en 2007.



Bouge Brésil
Reconnu mondialement en termes d’événements professionnels avec 209 rencontres internationales accueillies en 2007, le Brésil se maintient ainsi parmi les 10 premiers pays du classement effectué par l’International Congress and Conference Association (ICCA. Une récente étude conduite par le Ministère du Tourisme et Embratur révèle à cet égard un impact économique s’élevant à 8,5 millions de dollars de devises entre septembre 2007 et janvier 2008. Le Brésil consolide de ce fait sa position parmi les pays les plus compétitifs du monde en matière de tourisme d’affaires.

Entre 2002 et 2006, le Brésil est passé de la 21ème à la 8ème position du classement de l’International Congress and Conference Association, qui regroupe les États-Unis, l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie, le Japon, le Brésil, l’Autriche et le Canada. Selon la Ministre du Tourisme, Marta Suplicy, ce résultat considérable est le fruit d’une politique menée avec succès par le Ministère du Tourisme, par le biais d’Embratur. En tant qu’unique pays latino-américain de ce classement, le Brésil démontre ainsi le dynamisme de son marché et conforte cette destination comme l’une des principales du monde pour l’organisation d’événements internationaux.

Cette étude fournit des éléments sur le profil type du touriste qui séjourne au Brésil, en vue d’assister à des événements professionnels : âgé de 35 à 44 ans, avec un niveau d’instruction élevé, il dépense en moyenne 312 dollars par jour et séjourne environ 6 jours sur place. Par ailleurs, l’étude offre des informations utiles aux prestataires de services en charge de l’organisation d’événements, afin d’améliorer et favoriser un séjour plus long et permettre davantage de dépenses au Brésil. Les données communiquées par la FGV indiquent que 85% des personnes interrogées affirment que l’image qu’ils avaient de la ville dans laquelle s’est déroulé l’événement s’est améliorée après le voyage.