Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 22 Décembre 2011

Bras de fer entre les PNC et le gouvernement : des CRS remplacent les grévistes



La situation s'envenime entre le gouvernement, le personnel navigant et les agents de sureté. Après la décision de mettre en place, ce jeudi 22 décembre, à Roissy une dizaine de policiers en remplacement des agents en grève, l'ensemble des syndicats réagit vivement à cette situation en menaçant le Ministre des Transports de très vives réactions sur le terrain.



Bras de fer entre les PNC et le gouvernement : des CRS remplacent les grévistes
La décision autoritaire de Micolas Sarkozy qui a demandé en conseil des Ministres de prendre toutes les décisions nécessaires pour éviter le blocage des aéroports ce week-end de Noël passe mal. Ajoutez à cela la volonté de modifier les textes de loi pour obliger les personnels à se déclarer gréviste au moins 48 heures à l'avance... N'en jetez plus, pour les syndicats la coupe est pleine. A quelques mois des élections ce sursaut autoritariste est, selon les organisations "déplacé et peu conforme à la volonté du gouvernement de mettre en place un dialogue social efficace". Concrètement, on pourrait s'attendre à quelques opérations "coup de poing" ces prochaines heures voire même (situation extrême et peu probable) à une grève surprise des PNC solidaires des agents de sureté. Pour l'heure, la situation est bloquée. Les négociations salariales sont dans l'impasse. Selon les directions des sociétés de sureté, la hausse de 200 € demandée conduirait à une augmentation de 34 % des taxes de sécurité payées par les passagers.