Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Brussels Airlines parie sur Bruxelles pour les voyageurs d'affaires français


Plus que jamais Brussels Airlines jour la carte de son "hub" de Bruxelles pour les déplacements professionnels. Forte de sa desserte de province en plus de Paris, elle emmène à Bruxelles une clientèle qui rebondit vers l'Afrique, le reste de l'Europe et, à partir du mois de juin, vers New-York.



Brussels Airlines parie sur Bruxelles pour les voyageurs d'affaires français
La compagnie Brussels Airlines a embarqué 524 000 passagers en France en 2011, c'est 19,5 % de plus qu'en 2010. Sa recette ? Un hub pratique et à taille humaine qui taille régulièrement des croupières à Roissy, en particulier pour les passagers de province qui, venant de Nice, Marseille, Lyon (4 fréquences/jour, 50 % de business travel), Toulouse ou Strasbourg, apprécient d'éviter CDG pour rebondir vers des destinations internationales. Quant à la capitale française, elle est desservie par 2 fréquences/jour à Roissy mais les voyageurs d'affaires apprécient de plus en plus de partir de Paris Nord en Thalys directement et sans transfert pour l'aéroport de Bruxelles.

L'autre recette de Brussels Airlines, c'est bien sûr son réseau. Un réseau africain très dense - 21 destinations - qui attire 100 0000 passagers Français en transit vers un Top 5 qui intègre, dans l'ordre, Dakar, Kinshasa, Abidjan, Yaoundé et Cotonou. La destination Bamako, ouverte l'an dernier, remporte également un vrai succès qui devrait lui permettre d'entrer à son tour en 2012 dans ce Top 5. La compagnie draine également via Bruxelles une population qui emprunte ses vols pour se rendre en Europe. Dans l'ordre, vers Athènes, Berlin, Hambourg (notamment au départ de Toulouse, Airbus oblige) ou encore Oslo et Copenhague.

La compagnie n'a pas l'intention de s'arrêter là. Elle développe une nouvelle cabine et dispose désormais de 2 A 3309 supplémentaires qui vont lui permettre de renforcer ses lignes africaines, notamment pour la clientèle d'affaires française : Yaoundé desservie par 2 fréquences va passer à 6 vols/semaine, Douala va bondir de 3 à 7 vols semaine, Abidjan de 3 à 7 fréquences/semaine (mieux qu'avant 2010), Nairobi passera de 3 à 4 fréquences hebdo et Bujumbura de 2 à 3 fréquences/semaine. Kinshasa sera également desservie en quotidien à compter de la saison été 2012, avec plus de vols directs de Belgique vers la République Démocratique du Congo (4 vols directs Bruxelles/Kinshasa, 6 vols directs à destination de Bruxelles, soit 6 vols de plus au total).

Surtout à compter du 1er juin prochain et pour la première fois depuis sa création en 2002, la compagnie va s'élancer en dehors de l'Afrique et de l'Europe avec son premier transatlantique vers New-York. Forte de son appartenance au groupe Lufthansa, et donc à l'alliance A++ de la compagnie allemande avec United et Air Canada, la compagnie compte développer une clientèle du Nord de la France et de l'Europe vers les Etats-Unis. Une destination que l'aéroport de Bruxelles relie déjà à l'Europe avec Jet Airways. Qui, est-ce un hasard, pourrait rallier la Star Alliance dit-on. Des synergies en perspective ?