Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Brussels Airport est la principale source de pollution respiratoire à Bruxelles


Le Think tank Cœur Europe a étudié les émissions de particules fines et ultrafines des avions volant dans le ciel de Bruxelles. Selon les journaux La Libre et la Dernière Heure, le laboratoire d'idées est arrivé à la conclusion que l'aéroport de Zaventem était la première source de pollution respiratoire de la ville et des communes voisines.



En plus d'être la source de nuisances sonores pour les riverains, Brussels Airport cause une importante pollution respiratoire pour une population beaucoup plus large, soit Bruxelles et les communes avoisinantes du Brabant flamand, selon le Think tank Cœur Europe. Il explique «Avec 400 décollages par jour dès le printemps, ce sont plus de 300.000 litres de kérosène qui seront brûlés quotidiennement par les avions au décollage de l’aéroport de Zaventem» et ajoute «Ce chiffre est légèrement supérieur à la consommation totale essence et diesel des 190.000 véhicules utilisés quotidiennement par les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale sur Bruxelles».