Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bruxelles Airlines ne veut pas forcément devenir Eurowings


Carsten Spohr, le patron de Lufthansa, ne veut pas bousculer les choses mais attend une réponse de Bruxelles Airlines sur la possible vente des 55 % du capital restant à acquérir pour que la compagnie belge soit totalement intégrée au groupe allemand.



Brussels Airlines ne donne pas de date précise quant à sa possible vente du capital à Lufthansa mais affirme sur le site de l'hebdomadaire Le Vif que "les discussions avec Lufthansa se poursuivent de manière constructive mais qu'aucune décision n'a encore été prise". Selon une information de la VRT, sèchement démentie par Brussels Airlines, elle se donnerait deux ans avant de se décider. "Une vision prématurée qui n’a pas de sens", affirme la direction bruxelloise qui n’a jamais caché qu’une intégration dans Eurowings, comme proposée par Carsten Spohr, ne correspondrait pas vraiment à ses ambitions européennes.

Côté syndicat, on se refuse à voir disparaître la compagnie dans un conglomérat aérien aux contours flous. "Il y a une spécificité belge et un savoir faire à Bruxelles qui sont des atouts pour la clientèle", souligne un représentant du personnel.