Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bruxelles ne condamne pas les aides financières apportées à Ryanair par un aéroport danois


Dans un communiqué publié ce 20 février, la Commission européenne a considéré que les accords conclus entre l'aéroport d'Aarhus et Ryanair en 1999, qui octroyaient des réductions de redevances aéroportuaires et des incitations à la commercialisation, ne comportaient aucun élément d'aide d'État. Cette décision a été prise suite aux plaintes de SAS.



Officiellement, l’enquête ouverte en 2008 relaxe Ryanair qui aurait agi «dans le respect de la règlementation européenne en matière de subventions d’exploitation». L'enquête a montré que les redevances aéroportuaires et les mesures d'incitation accordées par l'aéroport d'Aarhus à Ryanair (notamment des remises sur ces redevances et des aides à la commercialisation) l'ont été à des conditions qu'un opérateur privé aurait acceptées dans des circonstances similaires. L'enquête a notamment révélé qu'avant de modifier les redevances aéroportuaires et de conclure les accords avec Ryanair, l'aéroport avait choisi l'option la plus avantageuse et la plus rentable. Les redevances et autres modalités conclues avec Ryanair n'ont donc pas faussé la concurrence, puisqu'elles avaient été fixées aux conditions du marché.