Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bruxelles ouvre des enquêtes approfondies sur les mesures en faveur de deux aéroports roumains


La Commission européenne a ouvert, le 31 juillet 2015, deux enquêtes approfondies afin de déterminer si les mesures en faveur des deux aéroports publics roumains Cluj-Napoca et Târgu Mureş et des compagnies aériennes qui y opèrent, notamment Wizz Air, sont conformes aux règles de l’UE en matière d'aides d'État.



Bruxelles se penche sur les mesures prises en faveur de l'aéroport de Cluj-Napoca et la plate-forme de Târgu Mureş. Les enquêtes approfondies ouvertes portent plus particulièrement sur les coûts de commercialisation payés à Wizz Air par la piste de Cluj-Napoca et sur les redevances aéroportuaires peu élevées facturées par l'installation de Târgu Mureş aux compagnies aériennes qui y opèrent. La Commission européenne étudiera également les subventions octroyées par les autorités locales aux aéroports eux-mêmes. Elle précise «L’ouverture d’une procédure d’enquête donne la possibilité aux parties intéressées de faire part de leurs observations sur les mesures soumises à examen. Elle ne préjuge en rien de l’issue de la procédure». Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de la concurrence a expliqué «Il règne une concurrence intense, à l'échelle paneuropéenne, dans le secteur aérien. La Commission doit donc veiller à ce que les redevances aéroportuaires, de même que les autres conditions proposées par les aéroports publics régionaux pour attirer les compagnies aériennes, ne faussent pas les conditions de concurrence sur le marché. Nos enquêtes permettront de déterminer si les mesures roumaines en faveur des deux aéroports et des compagnies aériennes sont conformes aux règles de l'UE en matière d'aides d'État».