Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bruxelles rejette l'OPA de Ryanair sur Aer Lingus


Ryanair a eu raison de «crier au loup» : la Commission européenne a effectivement mis son veto au projet d’OPA de l'Irlandaise sur sa concurrente Aer Lingus. Après avoir étudié le dossier pendant plusieurs mois, Bruxelles a annoncé le 27 février 2013, estimer que cette prise de contrôle créerait «une situation de monopole ou de position dominante» préjudiciable aux consommateurs.



Bruxelles rejette l'OPA de Ryanair sur Aer Lingus
Et de trois ! Comme le craignait Ryanair, Bruxelles a une nouvelle fois rejeté sa tentative de prise de contrôle d’Aer Lingus. Si la low-cost irlandaise a fait plusieurs concessions depuis le dépôt de son dossier en juillet 2012, les propositions ne semblent pas avoir été assez convaincantes pour la Commission européenne. Elle a estimé que la compagnie à bas coût n’avait pas apporté «de réponse satisfaisante aux problèmes» de monopole qu’entraînerait cette opération. Elle a d’ailleurs précisé que les parts de marché cumulées des deux transporteurs représentaient 8 7% des vols court-courrier au départ de Dublin. La Commission a ainsi conclu que «La concentration envisagée aurait porté préjudice aux consommateurs en créant une situation de monopole ou de position dominante sur les 46 liaisons aériennes sur lesquelles Aer Lingus et Ryanair se livrent actuellement une concurrence acharnée». Elle a aussi ajouté que cette situation «aurait réduit le choix proposé à la clientèle et très probablement entraîné une hausse des prix pour les passagers». Ryanair a fait savoir qu’elle ferait appel de la décision qu’elle juge avant tout «politique».