Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 17 Mai 2015

Bruxelles valide la prise de contrôle d'Eurostar par la SNCF



La Commission européenne a donné son feu vert au projet de concentration qui permet à l'opérateur ferroviaire français SNCF Mobilités d'avoir le contrôle exclusif d'Eurostar International Limited. Bruxelles a toutefois validé cette opération sous certaines conditions.



Bruxelles a approuvé le projet de concentration par lequel l'opérateur ferroviaire français SNCF Mobilités acquiert le contrôle exclusif d'Eurostar International Limited. Toutefois, cet accort est «subordonné au respect d'engagements visant à faciliter l'entrée de nouveaux opérateurs ferroviaires sur les routes Londres-Bruxelles et Londres-Paris, dans lesquelles Eurostar est actuellement le seul opérateur».
Dans son communiqué du 13 mai 2015, la Commission européenne indique qu'elle craint que l’opération «n'entrave l'entrée des concurrents sur ces marchés», surtout concernant l'accès aux gares en France et en Belgique ainsi qu'aux centres de maintenance en France, en Belgique et au Royaume-Uni, point déjà soulevé lors de la création d'Eurostar en 2010. Mais «Les engagements proposés par la SNCF, Eurostar et SNCB dissipent ces craintes».
SNCF Mobilités et SNCB ont proposé des accès aux espaces et aux services de base et trans-Manche, tels que billetteries, services d'information aux passagers et zone trans-Manche, au sein des gares en France et en Belgique actuellement gérées par SNCF et SNCB, ainsi qu'un accès aux centres de maintenance en France, au Royaume-Uni et en Belgique ou encore un accès aux sillons ferroviaires actuellement utilisés par Eurostar aux heures de pointe, «au cas où un nouvel entrant ne pourrait pas obtenir cet accès dans le cadre de la procédure normale d'allocation des sillons par les gestionnaires d'infrastructure».

Jusqu'en mars dernier, Eurostar était conjointement contrôlé par la SNCF et le Gouvernement britannique tandis que la SNCB y détennait une participation minoritaire. Le Royaume-Uni a annoncé, le 4 mars 2015, avoir conclu un accord pour la vente de sa participation dans Eurostar à une entreprise privée. SNCF a ensuite négocié un nouveau pacte d'actionnaires qui lui conférera le contrôle exclusif d'Eurostar.