Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


C'est parti pour quinze jours de vacances du voyageur d'affaires


La France s'engage dans une longue série de vacances scolaires programmées et de ponts. Les deux se conjuguent cette année et si le début du mois de mai est une période traditionnellement riche en jours fériés, l'effet est renforcé cette année. Et de fait, les habitudes sont prises, notamment pour liquider les RTT. Pendant 15 prochains jours au moins (avez vous noté le lundi de Pentecôte, le 20 ?), nous allons économiquement vivre au ralenti.



Nous avons un indicateur parfait : les messages de retour qui s'affichent après chaque envoi de la lettre quotidienne. Du type "je serais absent du..." suivi d'une indication pratique en cas de problème. Entre un pont, les vacances scolaires (qui finissent pour certains) et les congés ou RTT à liquider avant la fin du mois... Voilà de quoi limiter le nombre de voyages d'affaires. Certes, on ne peut pas faire de généralité à partir d'un sentiment général. Certains d'entre vous partiront pour leurs affaires ces prochains jours. Seule différence avec les semaines précédents : il y aura plus de monde dans les aéroports. Cette tradition bien française étonne toujours nos voisins ou les pays avec qui nous commerçons. Cet étalement des vacances, qui fournit à la France (à tort) l'image du pays qui travaille le moins, a des conséquences sur les résultats des compagnies aériennes. Moins de monde en business (ou plus de miles utilisés), et des dépenses aéroportuaires en baisse. On le ressentirait également dans les hôtels ou la fréquentation touristique conduit à un panier moyen moins élevé qu'avec les voyageurs d'affaires. Enfin, la sur-fréquentation pendant les périodes de vacances effraient les voyageurs d'affaires qui préfèrent s'abstenir. Bref le remplacement d'une population par une autre n'a pas la même valeur. On s'en doutait.

Hélène Retout

Dimanche 28 Avril 2013


Notez