Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


CO2 : Air France pense augmenter ses prix, les compagnies américaines le font


Une semaine après l’entrée en vigueur de la taxe carbone, Air France a confirmé qu’elle allait augmenter elle aussi le prix de ses billets, sans toutefois préciser la date et le montant de cette augmentation. Les compagnies United-Continental et US Airways ont, tout comme Delta, décidé une hausse de 3 dollars sur chaque trajet européen qui est déjà effective.



Air france - Virginie Valdois
Air france - Virginie Valdois
Les passagers d’Air France vont payer la taxe carbone. Le surcoût, provoqué par l’entrée du transport aérien dans le système général des quotas d'émissions de carbone (ETS) le 1er janvier 2012, sera répercuté sur le prix des billets d’avion. Le porte-parole de la compagnie a confirmé cette décision le vendredi 6 janvier 2012, mais n’a pas précisé pour le moment à quelle date et dans quelle mesure. Néanmoins, le transporteur a assuré à l’AFP qu’il tentera de «minimiser autant que possible la charge supportée par le client». Selon le transporteur, cette nouvelle taxe européenne lui coûtera entre 50 et 100 millions d'euros en 2012.
Air France n’est pas la seule compagnie à avoir choisi ces derniers jours l’augmentation des prix des sièges pour faire face au surcoût. United-Continental et US Airways ont suivi l’exemple de leur concurrente Delta en ajoutant une surcharge de 3 dollars par vol du réseau européen. L’industrie de l’aéronautique commerciale américaine a estimé que la taxe sur les émissions de gaz à effet de serre lui coûterait environ 3,1 milliards de dollars d’ici 2020.