Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 24 Juin 2010

CWT analyse le marché des réunions et des événements dans une nouvelle étude



En publiant une nouvelle étude sur le thème "Réunions et événements : quand économies riment avec succès", Carlon Wagonlit Travel s'intéresse aux méthodes et aux dépenses des entreprises dans un domaine complexe où la mesure est souvent très imprécise.



"Nous avons très vite constaté que, dans cet univers, les entreprises ne sont pas forcément à la recherche d'économies mais d'un bon retour sur investissement", explique d'emblée Christophe Renard, Vice Président Corporate Marketing de CWT. Et de fait, les résultats présentés peuvent surprendre. Premier constat, le poids des réunions et événements pèse entre 0,5 % et 1,5% du CA des entreprises ou entre 35 et 60% des dépenses du voyage d'affaires selon l'imputation budgétaire. La lecture du document, fort bien illustré et très clair dans les détails opérationnels, permet de se rendre compte que la situation et les process varient fortement selon le domaine d'activité de l'entreprise. Autre remarque, l'externalisation, tout comme l'appel aux fournisseurs existants de l'entreprise, sont loin d'être systématisés. Étonnant même de constater que si les entreprises rompues à l'exercice sont fidèles, elles ne rechignent pas à tester d'autres pistes commerciales et à faire des choix technologiques qui viendront s'opposer à leur volonté de tout sous traiter.
Au final, CWT a identifié trois leviers d'économie : le respect de la politique d'organisation, une gestion dédiée des achats et l'optimisation des processus. Rien que du très classique pour les gestionnaires de voyages. En complément, la TMC propose huit mesures concrètes pour optimiser la gestion des réunions et des événements. Si l'on peut saluer le travail d'analyse, on peut regretter le faible panel des entreprises interrogées : 222 dans 15 pays soit, compte tenu du poids des anglo-saxons, un peu moins d'une dizaine en France. Difficile d'en tirer des conclusions par trop génériques quand on sait que l'ANAE estime à un peu plus de 2000 le nombre de sociétés qui organisent dans notre pays des réunions et des événements. Pour autant, la lecture de l'étude est plus qu'instructive pour qui veut lire entre les lignes, crayon en main. De bonnes tendances s'y dessinent.

Télécharger ici l'étude
.