Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Café empoisonné sur Air France ? Le passager réclame 680 000 €


Un passager d'Air France assure qu’il a été empoisonné par un café bu sur un vol du transporteur entre Bordeaux et Paris en 2006. Il poursuit la compagnie au civil et réclame 680 000 euros en dommages et intérêts. La décision du tribunal sera rendue le 13 janvier 2012.



Guillaume GRANDIN
Guillaume GRANDIN
Le 15 octobre 2006, Marc-Fredaine Niazaire a été pris d’un malaise à bord d’un vol Air France entre Bordeaux-Paris. A son arrivée, il a dû être hospitalisé et opéré de l’œsophage. Pour lui, pas de doute : son problème de santé est forcement imputable au café bu dans l’avion. Selon lui, il aurait été empoisonné par un produit utilisé pour déboucher les canalisations, présent dans sa boisson chaude. L’absence de substance corrosive dans la cabine ou d’autres cases d’intoxication a fait aboutir l’enquête pénale par un non-lieu, le 2 juin 2010. Mais le voyageur ne va pas s’arrêter à ces conclusions, il poursuit maintenant la compagnie au civil. Face à ses nombreux soucis de santé chroniques, il réclame 680 000 euros de dommages et intérêts. Son avocat, Me Didier Parr estime qu’ «Il n’y a pas eu d’enquête sérieuse» et voit dans son verdict des «manipulations» et d' «accointances» entre le transporteur et les enquêteurs. La représentante d’Air France, Me Casati-Ollier, rejette ces accusations. Pour elle, il n’y a aucune preuve de responsabilité de la compagnie et rappelle que le plaignant a bu la même eau que toutes les personnes dans l’avion et a été le seul malade. La décision du tribunal est en délibérée jusqu’au 13 janvier 2012.