Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Canada: les low-cost fleurissent au printemps ?


Après notre annonce en exclusivité hier du développement de la compagnie aérienne Sunwing entre la France et le Canada à partir du 16 juin, voilà que la compagnie nationale Air Canada travaille également sur un projet de low-cost vers l'Europe, selon le Globe and Mail.theglobeandmail.com/report-on-business/air-canada-to-launch-cut-rate-carrier/article1980935/ !



La compagnie Air Canada est actuellement en pleine négociation d'une nouvelle convention collective avec ses pilotes affiliés à l'ACPA et fait circuler un document sous forme d'une lettre d'entente, dans laquelle le transporteur signale son projet de créer une nouvelle compagnie aérienne à bas coûts. Cette filiale serait destinée au segment de marché recherchant des bas tarifs vers l'Europe, le Mexique, les Caraïbes et autres destinations populaires. A priori là encore une compagnie loisir mais dont les billets attractifs pourraient aussi inspirer les voyageurs d'affaires. Selon le Globe and Mail, le plan d'affaires de ce nouveau transporteur prévoit un démarrage avec 4 Boeing 767 et 6 Airbus A319 et une augmentation potentielle de la flotte jusqu'à 50 appareils (30 Airbus et 20 Boeing). '' La nouvelle compagnie n'est pas vouée à remplacer les lignes existantes considérées financièrement viables", précise le document, "et son succès et sa viabilité dépendent de la capacité des parties de remplir ce mandat sur une base compétitive.''

Pour l'heure, le transporteur et le syndicat des pilotes ont accepté de négocier une structure de rémunération pour le transporteur à bas coûts. '' Air Canada et ACPA souhaitent établir une structure de relations de travail couvrant les employés-pilotes du transporteur à bas coùts'', peut-on lire dans le document qui précise par ailleurs que les détails et conditions gouvernant le nouveau transporteur ne peuvent pas, de façon réaliste, être inclus dans cette lettre d'entente. Le Globe and Mail n'a pas obtenu les commentaires d'Air Canada. Quant aux responsables du Syndicat ACPA, ils estimaient qu'il était trop tôt pour s'exprimer, ses 3000 membres n'ayant pas encore tous été adéquatement informés du projet.