Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 30 Septembre 2013

Carburant : le recul des prix est général



Le prix du baril recule, celui des carburants aussi. Bonne nouvelle qui devrait éviter de voir les surcharges carburant se généraliser et surtout, qui permet un recul sensible des prix à la pompe, qui reviennent au niveau de décembre dernier.



Carburant : le recul des prix est général
Malgré l’arrivée de l’hiver et le remplissage des cuves de fuel, le prix du baril du pétrole recule, de 115 dollars le Brent au début du mois à environ 107 dollars actuellement, soit une baisse de 6%. Un recul qui s'explique par des raisons géopolitiques : la production de pétrole reprend en Libye, en même temps que les tensions baissent autour de la Syrie et, peut être surtout, que se réchauffent les relations entre l’Iran et l’Occident. De quoi détendre les spéculateurs en même temps que les prix. Et cette chute a été amplifiée pour les européens par une hausse de l’euro par rapport au dollar depuis le début du mois de septembre, alors que nous payons le pétrole en dollars.

Du coup nous bénéficions de prix plus doux à la pompe, l'essence est même tombée à ses prix les plus bas depuis 9 mois selon les chiffres publiés par le ministère de l'Ecologie et de l'énergie lundi. Le litre de gazole valait en moyenne 1,3415 euro dans les stations-service hexagonales en fin de semaine dernière, contre 1,3625 euro une semaine plus tôt, restant ainsi à ses plus bas niveaux de l'été. Les prix de l'essence reculent également de deux centimes en moyenne. Le litre de super sans plomb 95 s'affichait vendredi à 1,5013 euro contre 1,5186 euro et le super sans plomb 98 à 1,5664 euro contre 1,5845 euro la semaine précédente.