Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 17 Février 2010

Carlson Wagonlit Travel : content, malgré une baisse de 27% en Europe,



Comme tous les ans, Carlson Wagonlit Travel publie ses indicateurs de performance pour 2009. Ils donnent généralement une « photographie économique » de l’année écoulée et tracent les grandes lignes stratégiques de l’année à venir.



Pas besoin d’être devin pour comprendre la tendance 2009 : « Les indicateurs témoignent des difficultés exceptionnelles rencontrées par l’industrie du voyage comme beaucoup d’autres secteurs durant la récession mondiale». En 2009, les transactions mondiales de CWT ont baissé de 9,3 % par rapport à 2008. Le volume d’affaires, qui représentent 21,4 milliards de dollars US2, a chuté de 22,8 % sur la même période. La diminution plus importante du volume d’affaires que du nombre de transactions, observée dans toutes les régions du globe, atteste des mesures drastiques de réduction des coûts mises en oeuvre par les entreprises afin de limiter les dépenses de voyage. Dans les zones Asie Pacifique et EMOA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), la baisse de volume d’affaires a été la plus importante, avec des décrues respectives de 27,6 % et 27,1 %. Dans la même période, le volume a chuté de 21,2 % par rapport à l’année précédente en Amérique latine, contre 17,4 % en Amérique du nord.
Le communiqué précise également que «Durant cette année, un nombre exceptionnellement élevé d’entreprises a cherché à évaluer les conditions du marché en ouvrant leur programme voyages à la concurrence. CWT a également obtenu un taux de rétention de ses clients de 96 %». Enfin, la proportion de gestionnaires de voyages «satisfaits» et «très satisfaits» a atteint 94 % en 2009, contre 90 % l’année précédente.

Priorités essentielles pour 2010

Après la stabilisation des activités du groupe à la fin de l’année 2009, Douglas Anderson, Président et CEO de CWT, reste «prudemment optimiste» quant à l’évolution sur les 12 mois à venir. Il souligne les incertitudes économiques persistantes dans certains pays et la possibilité d’une croissance «molle» du PIB au niveau mondial. Il ajoute : «Nos clients sont nombreux à nous dire qu’ils planifient une hausse de leurs voyages cette année afin de stimuler le développement de leur activité. Néanmoins, ils vont rester très attentifs aux dépenses et privilégier les voyages productifs». Reflétant l’analyse de M. Anderson, une enquête que CWT avait menée auprès des gestionnaires de voyages de sa clientèle d’entreprises partout dans le monde montre que l’optimisation des dépenses hôtelières et des réservations simples, le renforcement du respect de la politique voyages et l’augmentation des économies sur les achats aériens et le transport terrestre sont les quatre premiers domaines davantage prioritaires en 2010 par rapport à 2009.

On l’aura compris, si le texte chante les louanges de CWT, et met en avant un savoir faire évident, il évoque indirectement la tension des marchés et pose la question de l’évolution du domaine et des budgets voyages des entreprises. Deux questions difficiles à traiter sans visibilité… A moins que la reprise puisse se faire sentir au début du second trimestre 2010.