Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Ce que veulent les femmes… du voyage d’affaires


Vous souvenez-vous de ce film avec Mel Gibson, récemment rediffusé à la télévision ? Un macho bousculé par un choc électrique y entendait soudainement les pensées des femmes qui l’entouraient. En cette journée internationale des femmes, laissez nous écouter les aspirations des voyageuses d’affaires !



Ce sont bien souvent des femmes qui gèrent les voyages d’affaires dans l’entreprise : assistantes, acheteuses ou encore travel managers, la filière est très féminine. Y compris dans les agences, même si les principales TMC sont dirigées par des hommes. Est-ce à dire que le voyage d’affaires est géré différemment d’un autre secteur d’activité ? Sans doute pas. Rigueur, anticipation, gestion, les trois règles du bon travel management sont des mots au féminin, vous l’aurez remarqué. Et il y a bien longtemps que les plus macho des entrepreneurs reconnaissent la qualité professionnelle des femmes pour accomplir leur travail jusqu’au bout. C’est même pour cela que bien des hôtels préfèrent recruter des gouvernantes femmes : ce n’est pas leur sens du ménage, qui fait leur talent, mais bien leur souci du détail !
Il reste que bien peu d’entreprises du travel sont dirigées par des dames en France! Risquons nous à quelques exceptions notables : Valérie Sasset chez BCD, Nazan Erol qui vient d’être renouvelée à la tête de Star Alliance en France, Béatrice de Rotalier en DG France de Delta ou Carolina Garcia Posada chez Aeromexico. Même si j’en oublie quelques unes, qu’elles me pardonnent, bien peu de noms viennent immédiatement en tête, dans cette filière ! Manque d’ambition, de sérieux, de « vision » ? Sans doute pas. De testostérone, certainement. Un élément sur lequel les femmes auront du mal à lutter !

Pour ce qui concerne les voyageurs eux-mêmes, seule l’hôtellerie semble, pour l’instant, différencier les besoins de leurs hôtes en fonction de leur sexe. Certains établissements vont jusqu’à créer des étages dédiés, spécialement protégés et féminisés dans leur approche décorative. CNN que le groupe Hyatt vient de faire à ce sujet une étude de 18 mois pour mieux mesurer les attentes féminines dans l’hébergement. Pas simplement parce que ces femmes constitue une part significative de sa clientèle. C’est aussi le rôle «prescripteur» de la dame qui est ciblé. Une voyageuse contente pourra renouveler un déplacement avec sa petite famille après une expérience professionnelle réussie, car ce sont bien souvent les mères de famille qui influent sur le choix des vacances. Comme quoi les voyageuses n’oublient jamais au vestiaire leur rôle d’épouse et de mère ! Et les hommes ?

Hélène Retout

Femme à la SNCF, en vidéo


Jeudi 7 Mars 2013


Notez