Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 7 Novembre 2012

Climat des affaires : hausse du PIB de 0,4% attendue par Bruxelles en 2013



Paris a bâti son budget 2013 sur une croissance de 0,8 %, Bruxelles (en phase avec le FMI) est un peu moins optimiste pour la France avec une croissance attendue à 0,4 % et un chômage atteignant 10,7% fin 2013. Des éléments qui permettent de mesurer le coup de frein à donner - ou pas - aux déplacements professionnels.



Climat des affaires : hausse du PIB de 0,4% attendue par Bruxelles en 2013
Nous disions hier que le moral était relativement moyen ces derniers temps dans les TMC ou chez les transporteurs du voyage d'affaires alors que les résultats ne sont pas si mauvais. Les chiffres de Bruxelles vont ils alimenter la morosité ? La Commission européenne ne prévoit ni récession ni stagnation mais après une progression de 0,2 % du PIB en 2012, elle attend une toute petite croissance de 0,4% en 2013, en ligne avec le FMI. Les économistes interrogés récemment par Reuters prévoyaient 0,3 % de progression du PIB. La France serait ainsi au-dessus de la moyenne de la zone euro (+0,1%) mais en deçà de l'Allemagne (+0,8%). Et tous annoncent un déficit à 3,5 %. Bruxelles est plus optimiste pour 2014, avec une croissance de 1,2 %.
Pour les entreprises, les économistes de la Commission européenne estiment que les conditions de reprise des investissements ne sont pas réunies, et ne s'attendent à une amélioration qu'au deuxième semestre 2013. Les voyages d'affaires étant eux mêmes des investissements, vont ils accompagner ce mouvement ?
Quand aux comptes des particuliers, Bruxelles s'attend à ce que la consommation des ménages ralentisse, à cause de la hausse de la fiscalité, mais seulement de 0,1 % grâce à une baisse du taux d'épargne et une baisse de l'inflation à 1,7 % (au lieu de 2,3 % en 2012). Il reste que le chômage va peut être réduire ces perspectives. Bruxelles attend un taux de 10,7 % de la population active fin 2013, un demi point de plus qu'aujourd'hui.