Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 27 Octobre 2009

Cointrin : les travaux sont terminés.



Après trois années de travaux, l'inauguration en grande pompe hier du nouvel Aéroport de Genève Cointrin a marqué la fin des opérations de rénovation. 250 millions de francs suisse ont été investis pour redonner du prestige à la plate-forme qui fonde de très gros espoirs sur une augmentation rapide de son trafic.



Cointrin : les travaux sont terminés.
Si la surface totale de l’Aéroport International de Genève vient d'augmenter de 40%, il faut noter que les travaux portent principalement sur l'amélioration des conditions d'accueil des voyageurs..

Au niveau arrivée: la création d’un espace accueillant les loueurs de voitures, un magasin d’alimentation et de dépannage, ainsi que des bars et restaurants déclinés autour de concepts différents et complémentaires. Au niveau enregistrement: la création de 13 guichets supplémentaires et d’une nouvelle infrastructure pour le tri des bagages. Ces installations amélioreront la fluidité des passagers et permettront à l'aéroport de faire face à l’augmentation du trafic attendue dans les prochaines années.

Au niveau départ: la création d’un contrôle de sûreté centralisé (CSC) regroupant en un seul endroit toutes les points d’inspection filtrage. Cette infrastructure majeure va modifier en profondeur les habitudes des voyageurs au départ de Genève.

Dans les zones publiques et sécurisées, un effort considérable a été fait en direction des commerces et des lieux de restauration. L’offre a été repensée pour satisfaire les trois composantes essentielles de la plate-forme aéroportuaire. Cet effort porte ainsi tout d’abord en direction des utilisateurs (les passagers, les visiteurs, les collaborateurs), auxquels il est proposé des produits et services ciblés ainsi qu’une qualité de service accrue, répondant à leurs attentes. Cette offre commerciale a été pensée de telle façon qu’elle serve également les intérêts de l’aéroport lui-même, qui tire une large part de ses recettes dans les revenus commerciaux, lesquels financent ses investissements. Enfin, les nouveaux cahiers des charges ont été élaborés de telle sorte qu’ils servent également les intérêts des concessionnaires auxquels a été confiée la gestion de ces espaces.

Le site de l'aéroport