Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 25 Mars 2010

Confidentiel : l'Europe doit solutionner le problème des passagers obèses



Devant les essais de surtarification et autres achats de deuxième siège qui passent mal, pour tenter de régler le problème des passagers à forte corpulence, les compagnies aériennes européennes veulent demander à la commission de Bruxelles de les aider à établir un code de bonne conduite. Objectif: fixer une politique tarifaire raisonnable et commune.



Après les incidents rencontrés et démentis par Air France qui avait été accusée de vouloir faire payer deux sièges aux passagers obèses, et le tollé dans le grand public, les compagnies aériennes veulent demander aux politiques de régler cette évidente quadrature du cercle.

Selon des députés européens qui évoquent de puissants lobbys sur le sujet, British Airways, Lufthansa ou Air France veulent que les politiques puissent légiférer sur un sujet complexe aux solutions relativement limitées. Un texte de base aurait même été remis aux membres de la commission "transport" afin qu'ils puissent s'informer des faits et travailler à un texte qui serait alors unanimement appliqué par les compagnies de la communauté européenne.

Pour mémoire, aux États-Unis, la commission des transports publics a souhaité proposer dès la fin de cette année un texte précis sur l'embarquement et les coûts associés aux passagers de forte taille qui ne pourraient prendre place dans un seul fauteuil. Fautre de place libre, deux passagers à très forte corpulence (160 et 190 kg) n'ont pas pu embarquer en 2009 dans un vol domestique aux USA.