Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 20 Janvier 2015

Crash AirAsia : l'hypothèse d'un attentat est écartée



La boite noire du vol QZ8501 d'AirAsia qui enregistre les conversations à bord du cockpit, a fait avancer l'enquête sur le drame. L'appareil, remonté à la surface le 12 janvier 2015, permet d'écarter l'hypothèse d'un attentat terroriste.



Le responsable de l'enquête menée par la commission indonésienne de sécurité des transports (NTSC), Andreas Hananto a assuré que l'écoute des enregistrement du vol QZ8501 d'AirAsia n'avait révélé «aucune menace». De plus, aucun élément ne fait penser à une action criminelle. «Nous n'avons entendu aucune autre voix que celles des pilotes. Nous n'avons pas entendu non plus de détonation ou d'explosion», a expliqué un autre enquêteur de la NTSC, Nurchayo Utomo. «Pour l'instant, sur cette base, nous pouvons écarter la possibilité d'un acte de terrorisme», a-t-il conclu.
La NTSC a précisé que les dernières minutes de l'enregistrement audio étaient saturées de «sons de machines et d'alarmes». Les experts vont dont devoir "filtrer" les bruits pour avoir la transcription intégrale des échanges entre les pilotes.
L'A320-200 d'AirAsia s'est abîmé en mer le 28 décembre 2014 alors qu'il faisait la liaison entre Surabaya et Singapour. Les 162 personnes à bord de cet appareil ont trouvé la mort dans l'accident.