Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 27 Avril 2015

Crash du MH17, l’Allemagne connaissait les risques mais n’a rien dit



La destruction en vol du MH17 par un missile le 17 juillet dernier, qui a fait 298 morts, aurait pu être évitée selon la presse allemande qui révèle que le gouvernement de Berlin connaissait les risques mais n’a pas informé les compagnies aériennes du danger militaire.



Dans un câble secret du Ministère Allemand des Affaires étrangères, plusieurs spécialistes avaient jugé la situation « préoccupante », évoquant même des actions qui viseraient les transporteurs aériens survolant la zone. De fait, un avion de Lufthansa est passé 17 minutes avant celui de la Malaysia Airlines sur la zone incriminée.

Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, cité par l’AFP « les compagnies aériennes doivent être informées immédiatement en cas de changement de la situation en matière de sécurité. Or, cela n'a été le cas qu'après le crash du MH17 ». Selon plusieurs députés allemands, les informations sur les dangers qui visaient les appareils civils survolant le nord de l’Ukraine avait été communiquées au gouvernement allemand dès le 2 juillet.

Consciente des risques liés aux conflits, illustrés par cette catastrophe, l'OACI a publié le mois dernier une liste complète des zones à risque, qui devrait être régulièrement renouvelée.