Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


De nouvelles mesures de réductions des coûts chez Air France


Malgré le Plan Transform 2015 et la réduction notable de la facture pétrolière, Air France fait face à une dégradation de ses résultats. Et malgré la stratégie de montée en gamme, elle doit avouer une baisse de sa recette unitaire. En CCE ce jeudi 22 janvier, son patron Frédéric Gagey a évoqué notamment un nouveau plan de départs volontaires. 800 postes seraient concernés.



Dans un souci de transparence, Air France a annoncé dans un communiqué les grandes lignes de ce qu’elle a présenté à ce fameux Comité Central d’Entreprise (CCE), très attendu par les organisations syndicales. Il faut dire qu’après 3 alertes sur ses résultats, le groupe doit revoir ses options et ce souci de transparence est sans doute lié à la pression des administrateurs qui laissent dire dans la presse qu’ils attendent plus et mieux de la direction de la compagnie.

Air France le reconnait donc, «le groupe doit également faire face à la détérioration des recettes unitaires intervenue depuis l’été 2014 qui nécessite de mettre en œuvre des mesures complémentaires». Les options retenues : «revue à la baisse de la croissance de la flotte et des capacités, nouvelles initiatives pour stimuler les recettes, renforcement des actions «achats», poursuite de la modération salariale et des efforts de productivité et d’adaptation des effectifs aux besoins». C’est dans le cadre de cette « adaptation » qu’elle «présentera lors d’un CCE se tenant dans la première quinzaine de février des projets de Plans de Départs Volontaires personnels au sol et personnels de cabine, dont l’ampleur serait de l’ordre de 800 postes».

Le communiqué le souligne, «Ces mesures relèvent à la fois de la pleine exécution du plan Transform 2015 et de l’adaptation immédiate à l’environnement concurrentiel du groupe». Le groupe poursuit par ailleurs ses travaux dans le cadre du nouveau plan stratégique Perform 2020. Un point sera fait sur ce sujet lors de la présentation des résultats annuels le 19 février prochain.

Précision du communiqué à l’intention des néerlandais, qui grincent des dents ces temps-ci, et des boursiers: «Tous les éléments partagés au cours de cette séance du CCE concernent exclusivement Air France et ses filiales et non le groupe Air France-KLM, dont les objectifs restent inchangés».