Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Delta Air Lines et US Airways intéressées par American Airlines


Plusieurs sociétés dont Delta et US Airways souhaiteraient reprendre American Airlines, selon le journal économique Wall Street Journal. La compagnie est en effet en difficultés depuis plusieurs mois et s'est placée sous la protection du Chapitre 11 le 29 novembre dernier.



Delta Air Lines et US Airways intéressées par American Airlines
American Airlines a déposé le bilan après des semaines de rumeurs sur sa mauvaise santé financière. Placée sous chapitre 11, le 29 novembre 2011, la compagnie poursuit son activité. Sa situation précaire n’effraie pas ses concurrentes. Selon le Wall Street Journal, Delta Airlines et US Airways seraient toutes les deux intéressées par la compagnie. La plus impliquée, Delta, aurait demandé à la société d’investissement Blackstone Group d’étudier un projet de rachat. Pour qu’il se réalise, il faut que le rapprochement avec American Airlines ne soit pas contraire aux lois anti-monopole en vigueur sur le sol américain. Une première étude menée par Delta montrerait que l’alliance pourrait être approuvée avec quelques ajustements. la compagnie aimerait aller vite car elle craint surtout la fusion entre British Airways et AA. Un projet pris très au sérieux en Grande Bretagne. Willie Walsh, à la tête de British Airways, s'est dit attentif au dossier mais refuse de confirmer si BA est intéressée. Seule certitude de ses proches, "Cette opportunité serait une occasion à ne pas laisser passer". Deuxième prétendant sur les rang : US Airways. Bien que le transporteur ait lui-même déjà deux faillites à son actif, le rachat pourrait être plus facilement autorisé puisque US Airways est une compagnie mois importante que Delta et ne la placerait donc pas en situation de monopole. Le fonds d'investissement TPG Capital penserait lui aussi à faire une proposition. Pour l'heure, American Airlines dément avoir eu le moindre contact avec des repreneurs. Le jeu de poker menteur qui se met en place ne dévoilera pas toutes ses cartes avant quelques mois. Le temps de mesurer l'état du marché en 2012.